01

Marin d’eau douce et d’eau saumâtre, les mariniers ont navigué sur les voies fluviales à bord de leurs péniches ventrues jusque dans les années 70 avant de voir s’éteindre leur corporation, supplantée par le rail puis la route. Le canal de Nantes à Brest, gigantesque chantier napoléonien, est aujourd’hui scindé en deux parties, désormais infranchissables, par l’édification, en 1928, d’un barrage hydroélectrique sur le lac artificiel de Guerlédan. Ce long ruban d’eau de 360 kilomètres traverse le Finistère : Port de Carhaix et ses maisons colorées, Châteauneuf du Faou qui séduisit Paul Sérusier, Châteaulin... jusqu'à l'estuaire de l'Aulne et la rade de Brest.

02

A terre ou sur l'eau, de nombreuses activités sont possibles : balade sur les chemins de halage à pied ou en vélo, pêche, navigation fluviale... Les paysages sauvages ou champêtres mais toujours reposants de la Vallée de l’Aulne sont à découvrir absolument ! Et quoi de plus passionnant que d’embarquer à bord d’une péniche et de participer à la manœuvre éclusière ! Le Finistère comporte en effet 46 écluses sur environ 100 km et 22 communes riveraines avec de nombreux ports et points de séjour.

03

L'association Korriganez –du nom de la péniche de Linda- a pour but d’une part de faire découvrir l’Aulne et son patrimoine, de Châteauneuf-du-Faou à Landevennec, à bord d’une péniche à voile, classée Bateau d’intérêt patrimonial. A bord de cette péniche, on peut ainsi découvrir l'histoire maritime, le patrimoine culturel et l'environnement naturel du dernier tronçon du Canal de Nantes à Brest, commentés par Linda, l’armatrice du navire. D’autre part, le but de l’association est de permettre aux membres de s’initier au démâtage traditionnel du navire, à la tenue de la barre franche, au passage des écluses, au maniement des voiles et à l’accostage dans le respect de l’environnement et des autres usagers. Les temps calmes de la navigation sont agrémentés d’intermèdes musicaux à l’accordéon.

04

Au-delà d’une simple balade touristique, l’association Korriganez propose une réelle expérience de navigation traditionnelle sur un navire particulier, une péniche hollandaise (Tjalk), munie de deux dérives, d’une grande voile, d’un foc et d’une trinquette. Il n'existe que 4 péniches hollandaises à naviguer régulièrement en Bretagne (Nooït-volmaakt et Cornélia sur la Loire et Het Leven dans le golf du Morbihan), dont une seule en Finistère, Korriganez. Ayant un tirant d’eau très faible (0,65m), Korriganez permet de naviguer sur la partie fluviale de l’Aulne, de Port-Launay à Châteauneuf-du-Faou, tel que le faisait les péniches de transports au XIXème siècle pour transporter notamment les ardoises du Centre-Bretagne.

Tout un programme de sorties est proposée toute l’année, sur l’Aulne maritime en aval, sur l’Aulne fluviale puis le canal en amont, mais également en mer, en rade de Brest ou encore en baie de Douarnenez :

http://www.korriganez.com/

Ces sorties en mer, en rivière et sur le canal, sont de belles occasions de partager un pique-nique au long court. Ces tomates-cerises au vinaigre de Chardonnay et au combava y mettront fraîcheur et piquant !

 

Pour un grand bocal d’un litre :

500 gr de tomates-cerises bio

½ à ¾ de litre de vinaigre de Chardonnay (ou de vinaigre de cidre)

1 zeste finement râpé de combava

Une cuillère à soupe de poivre noir ou en mélange

Une cuillère à café de graines de coriandre

Un piment frais

1 cuillère à café de sel de Guérande

 

Laver et essuyer soigneusement les tomates. Transpercer chacune d'elles avec une aiguille. Laver le combava, le sécher et le râper.

Stériliser le bocal en le plaçant une vingtaine de minutes dans de l’eau bouillante ou dans un cuit-vapeur.

Déposer le combava râpé au fond du bocal, puis placer les tomates en intercalant les épices. Ajouter le sel et verser le vinaigre, qui doit entièrement recouvrir les tomates.

Fermer hermétiquement et attendre 1 mois et demi avant de consommer. Veiller à ce que les tomates soient toujours recouvertes du vinaigre parfumé. La durée de conservation est presque illimitée. A picorer avec des sandwichs à bord : l’explosion en bouche est étonnante ! Ces tomates accompagnent particulièrement bien le poisson et notamment des maquereaux fraîchement pêchés en rade de Brest et grillés sur la braise rougeoyante. A partager donc avec l’équipage du Korriganez !

011