SAM_0804

L’art d’accommoder les restes est dans l’air du temps sur fond de développement durable, de réduction des déchets et… de bon sens retrouvé. Ainsi, donner de l’esprit à un reste de purée de pommes de terre, c’est possible. Lui concéder du panache aussi. Donc, suivez le guide ! Un menu très gourmand avec un œuf et de la farine de blé noir. Un menu joyeux et spécial « vegan » pour Laura !

 

Pour 2 personnes

SAM_0806250 g de purée (de préférence de la purée maison réalisée avec de vraies pommes de terre)

1 bel œuf du poulailler (facultatif)

1 grosse cuillère à soupe de farine de blé noir complet

Sel de Guérande

Poivre du moulin

Quelques jeunes feuilles de sauge

Quelques noisettes de beurre

 

Dans un saladier, mélanger avec une cuillère en bois la purée, l’œuf et la sauge finement ciselée. Ajouter la farine et mélanger intimement. Rectifier l’assaisonnement avec une pointe de sel et du poivre fraîchement moulu.

Dans une poêle, faire chauffer une noisette de beurre.

Y déposer un peu de la pâte et l’aplatir légèrement avec le dos d’une cuillère.

Laisser rôtir environ trois minutes par face et servir bien chaud avec une petite salade d’endives accompagnée de noix torréfiées au four et de petites tomates cerise de l’été emprisonnées dans un vinaigre de Chardonnay (par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2013/09/30/28120713.html ). Un confortable plateau de fromage tiendra dignement compagnie à cette purée transformée à la dignité retrouvée !