SAM_0984

Pour nourrir un régiment ou un tête à tête amoureux, un petit plat en cocotte, comme les ragouts d’autrefois, est l’idéal. Ça se prépare la veille sans problème, ça bloblote gentiment au coin du feu et les saveurs s’épousent langoureusement dans le secret de la cocotte close. Il ne reste plus qu’à déposer triomphalement –on a tout de même le triomphe modeste- au centre de la table, qu’à soulever le couvercle et annoncer la couleur aux hôtes affamés ou à l’amoureux transi. Et la couleur ici, c’est un orange franc et ensoleillé!

SAM_0989

Pour 8 personnes :

1,5 kg de carottes

1 kg de rouelle de jambon

500 g de ventrèche (ou de poitrine fumée)

2 oranges bio

2 oignons rosés de Roscoff

4 échalotes grises

1 cuillère à soupe de cumin en grains

Quelques branches de thym et de romarin

Sel de Guérande

Poivre du moulin

 

SAM_0985

Eplucher et émincer les oignons et les échalotes. Prélever le zeste des oranges à l’aide d’un économe pour obtenir de longs rubans orange. Presser les oranges et verser le jus dans une casserole à fond épais. Laisser doucement réduire à feu doux.

Détailler la rouelle en gros dés et la ventrèche en lardons. Peler les carottes, les laver et les couper en rondelles.

Dans une cocotte, faire revenir les lardons de ventrèche, puis ajouter les dés de porc et les laisser roussir dans le gras de la ventrèche avec les oignons et les échalotes, puis le cumin, le sel et le poivre, pendant une dizaine de minutes.

Ajouter les carottes. Remuer. Puis déposer les rubans de zeste et les branches de thym et de romarin. Ajouter la réduction de jus d’orange.

Couvrir et laisser cuire à feu très doux pendant au moins deux heures à deux heures et demie. Surveiller cette cuisson douce du coin de l’œil.

Servir bien chaud dans de grandes assiettes profondes avec un petit verre de Gamay. Se resservir avec gourmandise…

SAM_0987