SAM_0121

Pour invoquer les beaux jours et repousser les dépressions rien de tel qu’une belle soupière aux couleurs de l’été. L’occasion d’ouvrir avec nostalgie et/ou fierté les bocaux dans lesquels ont été emprisonnés les derniers légumes d’été en septembre dernier (tomates, courgettes, poivrons, aubergines) et de leur faire rencontrer les produits de l’hiver : poireaux, carottes et clémentines dans un joyeux mélange iconoclaste et impertinent !

 

SAM_0129

Une confortable soupière pour six convives

100g de haricots flageolets chevriers verts

200 g de confits de légumes d’été maison (façon ratatouille)

200 g de coulis de tomates

2 oignons

3 carottes

5 navets

Un poireau

Quelques branches de thym du jardin

2 gousses d’ail

Un petit piment

Poivre du moulin

Huile d’olive

2 clémentines bio

Quelques tomates séchées maison (une petite dizaine de quartiers)

Quelques tranches fines de magret de canard fumé et séché maison (environ un quart de magret)

 SAM_0130

La veille, faire tremper les chevriers verts dans de l’eau froide.

Le lendemain, faire cuire dans une grande casserole d’eau additionnée d’une feuille de laurier et d’une branche de romarin, les haricots (préalablement égouttés). À partir de l’ébullition, comptez 1h30 de cuisson à couvert.

Éplucher les oignons et les émincer. Hacher l’ail dégermé. Hacher au couteau le petit piment. Eplucher, laver et couper en petits cubes les carottes et les navets. Laver et émincer le poireau.

Faire revenir dans une sauteuse les oignons et les gousses d’ail avec un peu d’huile d’olive. Ajouter le piment, le poireau, les carottes et les navets. Laisser cuire une dizaine de minutes pour que les légumes dorent un peu.

Verser les cheviers verts égouttés, le coulis de tomates, les branches de thym et le poivre puis mouiller à 2 cm au-dessus des légumes. Mélangez. Amener à ébullition, baisser le feu, couvrir et laisser blobloter gentiment pendant une demi-heure.

Découvrir la cocotte, ajouter le confit de légumes.

Avec un couteau d’office bien aiguisé, couper les clémentines (avec la peau) en quartiers puis en tranches très fines (ôter les pépins au fur et à mesure).

Couper les tranches de magrets séchés en fines lanières ainsi que les tomates séchées.

Au moment de servir, ôter les branches que les petites feuilles parfumées auront vraisemblablement désertées. Ajouter les clémentines, les magrets et les tomates séchées.

Laisser quelques minutes les parfums se diffuser et les tomates séchées se réhydrater dans le bouillon. Servir bien chaud avec des croûtons à l’huile d’olive et à l’origan. Par ailleurs, quelques copeaux de Parmiggiano Reggiano ne dépareront pas !