SAM_0999

D’aucuns, esprits chafouins et chagrins, gardiens du temple, me reprochent à l’occasion d’employer le terme de camembert pour désigner les délicieux fromages produits par Véronique Coadou de la Ferme Kernevez-Bologne en Châteauneuf-du-Faou. Poussant des cris d’orfraie, ils répètent à l’envi que le camembert est normand, qu’il n’est pas breton.

On est bien d’accord, le « camembert de Normandie » est un fromage au lait cru de vache, à pâte molle légèrement salée et à croûte fleurie fabriqué en Normandie. L'appellation d'origine de ce fromage français est protégée en France depuis 1982 par une appellation d'origine contrôlée et dans l'ensemble des pays de l'Union européenne par une appellation d'origine protégée (AOP). Camembert est aussi un petit village en Basse-Normandie où le « camembert de Normandie » aurait été originellement fabriqué. La production du « camembert de Normandie » représente 4,2 % de la production totale des camemberts fabriqués en France. Le « camembert de Normandie » a la forme d'un cylindre de 10,5 à 11 cm de diamètre et pèse 250 gr minimum, poids net à l'emballage. Il a 45 % de matières grasses minimum sur extrait sec, soit seulement 22 % sur le produit fini et un poids total de matière sèche supérieur ou égal à 115 gr par fromage. La croûte fleurie blanche peut être tachetée de rouille, selon le degré d'affinage. Dont acte. ;-)

Ce message d’importance ayant été délivré, gardons le sourire avec cette jolie gourmandise à partager au coin du feu avec une petite salade craquante et des pommes de terre cuites sous la cendre, un peu rôties, un peu fumées: un joli camembert au lait bio et cru de la Ferme Kernez-Bologne, une poignée de fruits secs (abricots, tomates, noisettes et pistaches) du romarin, un filet de miel, du pain au levain, une petite salade et le tour est joué ! Un  camembert rôti au four, à la fois fondant et croquant, mi salé, mi sucré…  Et un petit verre de Saint-Chinian.

SAM_1029Pour deux personnes

Un camembert au lait cru bio et bien fait de la Ferme Kernevez Boulogne

4 demi-tomates séchées

4 demi-abricots séchés

Une quinzaine de noisettes

Une vingtaine de pistaches

Deux petites branches de romarin frais

Un filet de miel

Poivre du moulin

 SAM_1015

Ôter les pistaches et les noisettes de leur coque et les faire torréfier doucement dans une poêle pendant une quinzaine de minutes. Les concasser grossièrement.

Prélever les feuilles du romarin et les émincer très finement.

Couper en tous petits dés les tomates et abricots secs.

Mélanger les fruits (pistaches, noisettes, tomates et abricots) avec le romarin. Réserver.

Avec un couteau bien aiguisé, couper la partie supérieure du camembert. Déposer le camembert dans un plat et disposer le mélange sur toute la surface du fromage. Poivrer.

Préchauffer le four sur 200°.

Enfourner pour dix à quinze minutes (il faut juste chauffer et faire fondre le fromage). Au sortir du four, déposer un léger filet de miel…

Servir avec des pommes de terre nouvelles cuites à la vapeur et une petite salade craquante de krampouez mouzig mise en valeur par quelques gouttes de réduction de jus de pommes Germaine de Brasparts et quelques cristaux de fleur de sel de Guérande.