SAM_1133

 Les jours rallongent, c’est les vacances. Une bouteille de cidre du Gouezou bien frais partagée autour d’un apéritif improvisé : toasts de pain au chorizo et pesto d’aromatiques fraîchement cueillies. Profiter de la lande fleurie, d’une balade le nez au soleil et en parler entre amis… Tout simple.

 SAM_1134

Pour le pain au chorizo

250 g de farine

10 g de levure de boulangerie

5 g de sel

150 g d’eau

Une branche de thym frais

Huile d’olive

Un quart de chorizo (doux à extra-fort, selon les goûts et les couleurs)

 SAM_1135

Pour le pesto aux herbes aromatiques :

1 botte de persil plat

1 botte de coriandre (les herbes ici viennent de chez Aurélien, de Biodivy)

Un ail nouveau (entier)

50 gr de noisettes (ou de noix) torréfiées

40 gr de Parmigiano reggiano (de chez Sten Marc)

5cl d'huile d'olive

1/2 cuillère de sel de Guérande

 SAM_1138

La veille :

Dans la cuve du robot-pâtissier, verser (dans l’ordre) l’eau, la levure, la farine et le sel. Pétrir au crochet environ cinq minutes. Recouvrir la cuve d’un torchon et la glisser au four sur chaleur douce (40°). Laisser pousser une heure. Au bout de ce temps, à l’aide d’une spatule ou d’une maryse, poser la pâte sur un plan de travail fariné et dégazer la pâte. La travailler un peu puis l’abaisser avec les mains en un rectangle grossier d’un trentaine de centimètres sur environ vingt. Découper le chorizo en tranches, puis en petites cubes. Sur toute la surface de la pâte, parsemer de chorizo, de thym effeuillé puis d’un léger filet d’huile d’olive. Rouler la pâte en boudin, emprisonnant ainsi le chorizo, le thym et l’huile. Bien fermer les extrémités. On cherche à obtenir une sorte de baguette. A l’aide d’un cutter ou d’un couteau bien aiguisé, pratiquer quelques entailles sur le dessus de la baguette. La poser sur une plaque à pâtisserie. Le déposer dans le four tiède et monter la température à 220°. Dès que la température est atteinte, compter une petite quinzaine de minutes de cuisson. Laisser refroidir sur grille. Couper en tranches, encore chaud, à l’apéritif, c’est un délice.

Considérons qu’il en reste : le lendemain, couper le reste de la baguette en petites tranches, les disposer sur une plaque à pâtisserie et enfourner à four chaud (200°) jusqu’à obtention de petits toasts dorés et croustillants. Laisser refroidir et disposer sur une assiette en piles tentatrices.

Pour le pesto, laver les herbes et l’ail, les mixer avec les noisettes et l’huile d’olive, jusqu’à obtenir une jolie pâte verte et parfumée. Ajouter le sel et placer en pot jusqu’au moment de servir.

A côté de la pile de toasts, placer un petit bol de pesto et un couteau à beurre. Chacun tartinera ses toasts au fur et à mesure. Un délice à la fois frais et brûlant –selon la force du chorizo-.