SAM_0223

Un far de printemps aux fleurs de sureau : une alliance intéressante entre le beurre noisette et les fragrances florales du sureau. Une excellente façon d’emprisonner les parfums du sureau dans un far réconfortant. Pour un dessert résolument estampillé « monts d’Arrée » : œufs et sureau du Gouezou et lait de la Ferme du Kleuz !

 SAM_0224

Pour un petit far parfumé et quatre gourmands motivés:

 

3 belles inflorescences de sureau (cueillies dans un endroit éloigné des sources de pollution)

2 œufs du poulailler

Un quart de litre de lait entier cru bio de vache bretonne pie noir

80 g de sucre de canne complet

125 g de farine

Une très très confortable noix de beurre demi-sel (ne pleurons pas le beurre, quand il s’agit du far, c’est du sérieux et le gras emprisonne les saveurs)

 SAM_0227

Dans une jatte, mélanger intimement les œufs et le sucre, puis ajouter la farine et délayer avec le lait. Laisser reposer la pâte.

Pendant ce temps, faire préchauffer le four sur 250° puis y glisser un plat creux en terre ou en faïence garni du beurre. Lorsque le beurre est noisette, sortir le plat du four et laisser perdre la grosse chaleur. Pendant ce temps, détacher les petites fleurs des inflorescences et les intégrer à la pâte fluide. Verser dans le plat, enfourner et baisser la température à 200°. Laisser cuire une vingtaine de minute : le far doit être gonflé sur le pourtour, doré partout et sentir diablement bon.

A la fin de la cuisson, sortir du four et laisser refroidir. Ce four est délicieux tiède, servi avec une addictive salade de gariguettes à la vanille… Personne ne peut résister…

SAM_0228