SAM_0451

 Toute dernière ligne pour les concours et les examens, réunions familiales avec soleil en toile de fond, belles randonnées le nez au vent, à pied, à cheval ou au fil de l’eau, ce gâteau de la chance, édition 2014, se fait la veille et se dévore à plusieurs, en pleine communion autour du meilleur à souhaiter, aux autres comme à soi-même !

 SAM_0448

Pour 4 gourmandes stressées avant les ultimes épreuves d’un concours

 

Pour la base biscuitée:

180 g de sablés maison beurre salé et blé noir (c'est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/07/05/30198528.html )

75 g de beurre salé

 

Pour la crème à la vanille:

300 g de fromage blanc au lait entier qui s’égoutte  tranquillement depuis la veille au frais

3 g de sel

100 g de crème fraîche épaisse

50g de sucre blond

1 cuillère à café de vanille Bourbon en poudre

2 gros œufs du poulailler

 SAM_0457

Pour les abricots rôtis

500 g d’abricots

3 cuillères à soupe de sucre de canne complet

Huile d’olive

Trois branches de romarin frais

 SAM_0450

Préchauffer le four à 150°C.

 

Réaliser d'abord la base biscuitée: faire fondre le beurre sur feu doux. Réserver. Dans un mixeur, réduire les biscuits en poudre. Mettre la poudre de biscuit dans un saladier, y ajouter le beurre fondu et mélanger intimement.

Verser ce mélange au fond d’un moule (le mieux étant d’utiliser un cercle à bords hauts posé sur une plaque à pâtisserie et sur une feuille de papier sulfurisé). Tasser du bout des doigts en tapotant en ménageant un petit bord pour guider la crème et la contenir pendant la cuisson. Placer la plaque au frais.

Dans un saladier,  mettre le fromage blanc, le sel, la crème, le sucre et la vanille. Mélanger intimement mais rapidement (car il ne faut pas rendre l’appareil liquide en le fouettant trop). Ajouter les deux œufs et mélanger.

Garnir le moule  de la préparation, lisser la surface avec le dos d'une cuillère à soupe et enfourner pour 30 minutes. Au bout de ce temps-là, le cheesecake doit être encore un peu tremblotant, c'est très important. Eteindre le four et laisser refroidir complètement toujours dans le four, porte fermée. Placer ensuite au frais –mais pas au réfrigérateur- pendant environ quarante-huit heures. Toutefois, il est tout à fait possible de craquer et de dévorer le gâteau à peine refroidi, voire tiède… Question de capacité de résistance à la tentation et de maîtrise de soi. Très personnel donc.

SAM_0459

Placer les oreillons d’abricots lavés et dénoyautés dans un plat, saupoudrer de sucre de canne complet et de feuilles de romarin frais. Arroser d’un généreux filet d’huile d’olive. Couvrir avec une feuille de papier cuisson et enfourner pour une trentaine de minutes. Les abricots doivent joliment compoter, s’imprégner du parfum de l’huile d’olive et du romarin et commencer à caraméliser légèrement. L’eau de végétation doit s’évaporer et faire place à un sirop parfumé et très court. A surveiller de près donc. Laisser refroidir.

Au moment de servir, avant de décercler passer un petit couteau bien aiguisé sur le tour du gâteau puis ouvrir le cercle et l’ôter délicatement. Faire glisser tout doucement le cheesecake de la feuille de cuisson au plat de service. Recouvrir la surface du gâteau des oreillons compotés d’abricots et éventuellement de fruits rouges frais (cerises dénoyautées, framboises et fraises par exemple). Pour la touche finale, parsemer de fleurs de thym et de romarin….