SAM_0041

Les apéritifs dînatoires permettent de présenter une multitude de préparation sur une large palette, du plus léger au plus roboratif, du cru au cuit, des saveurs simples ou mélanges plus complexes. Le seul impératif : la liberté pour tous : de goûter, de papillonner, de servir à nouveau, de faire une pause, d’engloutir... Ici un petit clafoutis au chèvre, aux échalotes nouvelles et au miel.

 SAM_0045

Pour 4 clafoutis

 

150 g de fromage blanc au lait entier de vache bretonne pie noir

150 g de crème crue de vache bretonne pie noir

1 œuf du poulailler + 1 jaune

5 g de fécule

Poivre du moulin

150 g de fromage de chèvre affiné du marché de Sizun

Une trentaine de tomates-cerises (jaunes et rouges, c’est plus joli)

Quelques échalotes nouvelles (selon la taille, 5 ou 6)

Une belle noix de beurre demi-sel

½ cuillère à café de vinaigre de cidre

Une cuillère à café de miel de sarrasin

Fleur de sel de Guérande

SAM_0048 

On réaliser cette gourmandise fromagère dans un grand plat familial ou dans quatre petits plats en terre individuels…

Préchauffer le four sur 200°, chaleur tournante.

Dans une petite casserole, faire fondre dans le beurre les échalotes grossièrement ciselées. Au bout d’une dizaine de minutes, déglacer avec le vinaigre puis le miel. Laisser compoter 5 mn, retirer du feu et laisser tiédir.

Pendant ce temps, placer dans une autre casserole le fromage grossièrement coupé en dés et la crème. Laisser fondre sur feu doux pendant quelques minutes. Lorsque le fromage est fondu, retirer du feu. Placer dans une jatte la crème et le fromage fondu et mixer ce mélange pour éliminer les morceaux. Ajouter alors le fromage blanc, la fécule puis ajouter l’œuf entier et le jaune. Poivrer généreusement. Inutile de saler. Bien mélanger. Ajouter enfin la compotée d’échalotes miellées, mélanger et répartir dans des moules.

Enfourner pour 20 mn.

Se sert tiède ou froid en apéritif dînatoire, en plat unique ou en entrée, accompagné d’une jolie batavia marbrée rouge assaisonnée d’huile, de vinaigre de cidre, de poivre du moulin et de fleur de sel de Guérande. Un petit verre de Muscadet-sur-lie ne déparera pas! A essayer, la version au parmigiano reggiano et aux tomates-cerises rôties (c'est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/07/06/30202840.html  ).