SAM_0063

Cuit, ça ressemble à des épinards, mais ça n'en n'est pas. Cru, ça ressemble à du chou frisé, mais ça n'en n'est pas. Mi cuit, ça ressemble aux brèdes si populaires dans les Mascareignes.

On prête au chou kale mille vertus, au nombre desquels un faible apport en calories, un effet anti-inflammatoire et permettant de lutter contre l’arthrite, une intéressante richesse en fer (qui détrône de fait le malheureux épinard), une présence de vitamine K…

Il s’agit en fait d’une variété née de chou sauvage et de proches cousins comprenant le brocoli, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, le chou, le chou cavalier, le chou-rave, la moutarde et le brocoli-rave. On le cultivait dans la Rome antique, en Grèce et en Egypte. Il est ensuite devenu populaire au Moyen Age en Ecosse et en Angleterre. C'était alors l'un des légumes les plus communs d'Europe, et tout naturellement, il est arrivé en Amérique avant de disparaître progressivement des étals européens au courant du XXème siècle jusqu’à très récemment où il fait un retour en force. Les « bobos » d’ici et d’ailleurs se l’arrachent, de New-York à Paris, et dans une certaine hystérie. Sur le marché de Sizun, on l’y trouve dans une certaine quiétude, chez Aurélien Fercot de Biodivy.

Un légume comme un énorme bouquet de persil frisé à (re)découvrir donc…

 SAM_0032

Pour 6 convives :

Une botte de chou kale

Deux petites betteraves crues

Une poignée de tomates-cerise

Deux cuillères à soupe de pistaches nature (ou de pignons de pin)

Pour la vinaigrette à la mûre et au sirop d'érable :

Deux cuillères à soupe de vinaigre à la mûre (c’est par ici  http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/08/14/30414901.html )

Une cuillère à soupe de sirop d’érable

Une cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne

4 cuillères à soupe d’huile

Sel de Guérande

Poivre du moulin

 SAM_0061

Prélever le vert des feuilles le long de la tige centrale à l’aide d’une paire de ciseaux ou d’un petit couteau. Laver et essorer cette verdure frisotée. A l’aide d’un grand couteau, l’émincer en fines lanières.

Préparer dans un saladier la vinaigrette en assemblant au fouet le vinaigre, le sucre, l’huile, la moutarde, le sel et le poivre. Ajouter le chou émincé et bien enduire le chou de la sauce. Réserver (ce qui permet au chou de s’attendrir un peu au contact de la vinaigrette qui va le confire légèrement).

Dans une poêle, faire dorer et légèrement torréfier les pistaches (ou les pignons).

SAM_0035

Peler les betteraves et les râper avec une râpe manuelle à gros trous. On obtient de petites lanières violines. Couper les tomates en petits quartiers.

Au dernier moment, assembler chou et lanières de betterave. Puis parsemer de pistache et de quartiers de tomates-cerise. Encore plus joli avec des fleurs de sauge ananas…