SAM_0541

A glisser dans une musette pour le bureau ou dans sa besace pour une randonnée automnale, le wrap a le vent en poupe. Assemblée en deux temps, trois mouvements (on garnit la tortilla de mille choses et on roule le tout), cette « street food » (ou forest food, c’est selon) par essence ambulatoire et simple reste une occasion unique de valoriser les restes du réfrigérateur et de manger des légumes, crus ou cuits. Malheureusement, la liste des ingrédients des tortillas du commerce  peut faire pâlir les candidats au sandwich roulé : farine (jusque-là, ça va), eau, glycérol, huile végétale, carbonate acide de sodium, disphosphate disodique, mono-diglycérides gas, dextrose, sel, sorbate de potassium. Berk. Alors qu’avec un joli mélange de farines bio, du saindoux, du sel, du sucre et de l’eau, on peut réaliser des tortillas dorées et moelleuses à garnir avec une multitude de gourmandises tout aussi saines. Alors, on essaie ?

 SAM_0215

Pour 10 à 15 tortillas (le nombre de tortillas dépend du diamètre recherché évidemment):

200 g de farine bio

400 g de farine de maïs bio (on peut remplacer par de la farine de blé noir, de la farine de châtaigne, de la farine de seigle, ou réaliser les tortillas uniquement au froment)

150 g de saindoux bio

10 g de sel de Guérande

Une cuillère à soupe de sucre de canne complet

Environ ¼ de litre d’eau

 SAM_0542

Dans le bol du robot pâtissier muni du crochet, mélanger les farines avec le sel et le sucre puis ajouter le saindoux en dés.

Ajouter peu à peu l’eau jusqu’à obtenir une pâte souple.

Filmer la boule de pâte et la placer au réfrigérateur pour une bonne paire d’heure.

SAM_0219

A l’issue de ce temps, sortir la pâte du film et former  un boudin de pâte. Diviser ce boudin en  et 10 à 15 pâtons. Aplatir la pâte du plat de la main puis affiner chaque tortilla au rouleau à pâtisserie jusqu’à obtenir des disques d’environ 20 à 25 cm de diamètre.

A partir de là, pour la cuisson, deux options : le bilig (de préférence) ou la poêle.

Faire chauffer le bilig sur 200/220°. Déposer un disque de pâte : il va former de grosses bulles, à ce moment-là, comptez quelques secondes, le temps à la pâte de dorer. Retourner alors la galette pour cuire le second côté. Même procédure pour la cuisson à la poêle.

Déposer au fur et à mesure les tortillas sur un torchon.

Garnir alors chaque tortilla selon l’appétence : lamelles d’avocats ou d’oignons, dés de tomates ou de poivrons, effilochée de poulet rôti, carotte ou fromage râpés ou en tranches fines, sauces chaudes ou froides, salade, etc. Comme ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/10/13/30753054.html . Bref, des trésors de gourmandise à inventer… et à partager.