SAM_0509

Moquée et ringardisée hier, la gentillesse a, au moins aujourd’hui, le vent en poupe pour ceux qui y voient l'avenir d'une société fondée sur l'entraide et la coopération. La liste des bonnes raisons d'être gentil s'allonge au fil des études et des ouvrages à succès appelant à l'altruisme. .

  1. Être gentil, c'est notre nature car l’être humain est empathique ;
  2. La gentillesse est contagieuse ;
  3. Être gentil rend heureux, c’est un antidépresseur naturel !
  4. C'est bon pour le cœur ;
  5. La gentillesse rend plus performant

La gentillesse semble donc entraîner une spirale vertueuse de coopération et d'excellence qui s’épanouit tout particulièrement en cuisine !

C’est la journée de la gentillesse : offrez une gentille verrine toute douce au caramel et aux poires vanillées ! Avec un soupçon d’empathique caramel au beurre salé, évidemment…

 SAM_0506

Pour 6 gentilles verrines :

1 gousse de vanille

½ litre de lait entier bio et cru de vache Bretonne pie noir

20g de fécule

150 g de sucre

6 poires très mûres (Doyenne de Comice, conférence, Williams, etc.)

Une belle pincée de vanille

150 gr de sucre

30 gr de beurre cru et bio

20 cl de crème fraîche

 SAM_0513

Dans une casserole à fond épais, réaliser un caramel à sec en surveillant la couleur. Lorsque le caramel est ambré, retirer du feu et laisser refroidir pendant quelques minutes. Verser ensuite tout doucement la moitié du lait, remettre sur le feu, et, à l’aide d’un fouet, laisser dissoudre le caramel dans le lait.

Délayer la fécule avec l’autre moitié du lait et ajouter ce mélange, sans cesser de mélanger, sur le lait au caramel chaud. Laisser cuire, toujours en remuant, jusqu’à obtenir une crème lisse et onctueuse.

Répartir la crème encore chaude dans des verrines, des coupelles ou des pots de yaourt.

Réfrigérer après refroidissement.

Préparer alors la compote de poire vanillée : peler, épépiner et couper en petits cubes les fruits. Les placer dans une casserole à fond épais, saupoudrer d’un voile de vanille et laisser compoter à feu très doux. Lorsque les fruits sont cuits et l’eau de végétation partiellement évaporée, débarrasser dans un bol.

SAM_0516

Préparer le caramel au beurre salé : réaliser dans une casserole à fond épais un caramel ambré. Retirer du feu et ajouter le beurre en parcelle puis, précautionneusement, la crème fraîche. Mélanger au fouet jusqu’à obtenir une crème ambrée et soyeuses. Réserver dans un flacon souple (ou dans un petit bocal).

Au moment de servir ce gentil dessert tout en onctuosité, ajouter sur les crèmes au caramel froide une belle cuillère à soupe de compote puis couronner le tout d’une virgule de caramel au beurre salé (si le caramel a un peu figé, placer quelques minutes le flacon ou le pot dans un bain-marie).