SAM_0146

L’association morlaisienne La baie des livres organise son troisième salon du livre de jeunesse le premier week-end de décembre, deux journées de rencontres avec des auteurs et des illustrateurs d’ouvrages pour la jeunesse -ou pas-, dont le scénariste brestois Kris… Si la fin de la semaine sera dédiée aux passionnant et délicieux amuse-bouche en direction du public scolaire, le week-end ouvrira les portes du salon à tous, petits et grands. Une belle occasion de craquer pour une littérature extraordinnairement vivante et de garnir la hotte de Monsieur Noël d’ouvrages dédicacés. D'une pierre deux coups!

notre mere la guerre

Avec sa silhouette façon Corto Maltese d'un port de l'Atlantique nord, Kris, donc, quittant la cité du Ponant, s’installera au Roudour, pour une rencontre avec ses lecteurs. Les commémorations du premier conflit mondial placent en singulier relief son travail de scénariste de « Notre mère la guerre ». Qu’on ne se trompe pas, il ne s’agit pas là de publications de circonstances mais bien d’un profond travail de coureur de fond : Kris et son illustrateur Maël n’ont en effet pas attendu les commémorations officielles pour plonger dans les archives et les témoignages, arpenter les théâtres d’hier et consulter les monuments d’aujourd’hui, armés de crayons et pinceaux… La reconnaissance de ce remarquable travail se lit en creux dans la presse nationale à l’aune de déplacements et d’entretiens accordés sans compter. De belles rencontres donc en perspective, de l’émouvant « Un homme est mort » à cette glaçante grande guerre. Un voyage à rebrousse-temps en somme.

Affiche-A3-fr

Programme du salon du livre de jeunesse de Morlaix sur http://www.labaiedeslivres.com/ 

un homme est mort

Et donc, au Gouezou, en consultation une multitude d'ouvrages dont les BD signées Kriss bien entendu, à disposition de nos hôtes... Et un plat de pâtes fraîches accompagnées d'une sauce veloutée au camembert au lait cru et d'endives caramélisées au miel. On peut être amateur de BD et autres romans graphiques et succomber à cette roborative et étonnante gourmandise...

                                                       

Pour une poignée de lecteurs de BD, 4 à 5 gloutons motivés :

500 gr de tagliatelles fraîches (réalisée à partir de 400 gr de farine et de 4 gros œufs du poulailler)

25 cl de crème fraîche bio et crue

Un excellent camembert au lait cru

6 petites endives

1 grosse noix de beurre demi-sel bio et cru

2 cuillères à café de miel de sarrasin

Une poignée de cerneaux de noix

Poivre du moulin

 SAM_0132

Laver les endives, ôter les premières feuilles et les émincer très finement dans le sens de la longueur. Les laisser fondre dans une sauteuse et le beurre chaud. Poivrer, saler légèrement et laisser cuire quelques minutes en remuant de temps à autre. Ajouter les deux petites cuillères de miel, bien mélanger et laisser confire et caraméliser sur feu doux. Réserver.

Faire torréfier les noix sur une plaque dans le four (ou sur le poêle à bois) pendant une dizaine de minutes. Elles doivent devenir dorées et bien craquantes.

Couper le camembert en cubes, les placer dans une sauteuse à fond épais, ajouter la crème, poivrer et laisser fondre à feu doux en remuant régulièrement.

SAM_0138

Cuire pendant trois petites minutes les pâtes fraîches dans une grande quantité d’eau bouillante légèrement salée. Les égoutter en réservant une louchette d’eau de cuisson (un demi-verre environ). Ajouter l’eau de cuisson au mélange fondu fromage et crème, puis ajouter les pâtes. Les verser dans un plat de service, ajouter les endives caramélisées au miel puis les cerneaux de noix torréfiées.

Dévorer sans attendre.