SAM_0342      

Il y en avait des loups, des petits cochons, des alouettes et des lapins ce week-end à Morlaix mais tout le monde a désormais regagné ses pénates.

Le troisième salon du livre jeunesse a donc fermé ses portes ce soir sur de belles rencontres, de Kriss l’étoile montante de la BD à Julia Chausson, illustratrice illuminée et pétillante d’ouvrages de jeunesse dont la série des comptines aux éditions Rue de Monde : « Promenons-nous dans les bois », « Pomme de reinette » ou « Gentille alouette »… Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas! et des petits palmiers au citron…

 

Pour une vingtaine de palmiers croustillants au beurre et au citron:

 Chausson-Alouette-150x150

Pour environ 700g de pâte feuilletée (2 à 3 tartes) :

250g de beurre bio demi-sel et cru

Et, pour la détrempe :

250 gr de farine bio

12,5 cl d’eau de source

50 gr de beurre bio demi-sel et cru pommade

 web-Chausson-150x150

Pour les palmiers au citron

Une dose de pâte feuilletée maison

Un pot de marmelade de citron de Sicile maison (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/03/04/29360179.html  )

 

Première étape : la pâte feuilletée pur beurre (si on utilise une pâte feuilletée pur beurre déjà prête, on passe à la seconde étape)

La réalisation de la pâte feuilletée maison est parfaitement compatible avec un dimanche pluvieux, un thé brûlant, un bon livre, une brassée d’enfants et une belle flambée car la pâte passe plus de temps à reposer au réfrigérateur plutôt qu’à être travaillée. Donc, c’est parti !

Placer les 250 g de beurre dans un sac congélation et former, à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et d’un peu d’énergie, un carré de quinze centimètres de côté. Il faut frapper sans ménagement le beurre qui passe donc un sale quart d’heure. Placer ensuite ce beurre dûment battu au réfrigérateur.

 

Pour réaliser la détrempe, placer dans le bol du robot-pâtissier muni de la feuille ou dans un saladier (muni(e) de vos petites mains), la farine et le beurre coupé en morceaux.

Ajouter l’eau en filet au fur et à mesure et pétrir jusqu’à former une boule. Ne pas trop travailler la pâte.

Faire une entaille en croix pour rompre l’élasticité de la pâte et le réserver au réfrigérateur après l’avoir filmée.

La détrempe et le beurre doivent arriver à la même température. Attendre 2 heures minimum avant de commencer le pliage. Donc, ici interviennent la flambée, le thé, le livre, le dimanche pluvieux et les enfants…

SAM_0346

SAM_0350

Pour le pliage, fariner légèrement la détrempe et l’étaler de façon à obtenir un carré de trente centimètres de côté. Déposer sur la détrempe le beurre en diagonale, la pointe vers le haut.

Rabattre les quatre côtés de la détrempe un peu comme on si cherchait à faire une enveloppe. Le beurre doit être complètement recouvert.

Étaler au rouleau ce carré de haut en bas pour obtenir un rectangle puis rabattre le bas de la pâte au deux tiers et enfin, le dernier tiers par-dessus.

Tourner d’un quart le carré de pâte vers la droite. On vient donc là d’obtenir un premier tour.

Il suffit de réaliser, de la même manière, le deuxième tour : abaisser la pâte en rectangle et le plier en trois.

Filmer ce pâton et le placer environ deux heures au réfrigérateur. Et là encore, canapé, thé, livre et flambée...

Au bout de ce temps, réaliser, de la même façon, deux tours supplémentaires.

Puis, zou ! un p’tit tour au réfrigérateur pour encore deux heures. On est donc à quatre tours.

Recommencer l’opération pour obtenir six tours. Pour ne pas perdre le fil, on peut noter au fur et à mesure le nombre de tours sur un petit morceau de papier, ou sur un tableau, ou encore avec des bâtonnets type cure-dents ou brochettes… Bref.

Lorsque les six tours ont été réalisés, envelopper la pâte dans un film alimentaire et la laisser reprendre ses esprits au réfrigérateur une trentaine de minutes avant de réaliser nos petits palmiers au citron !

 SAM_0341

Seconde étape :

Sortir la pâte du réfrigérateur. La dose préparée permet de réaliser trois tartes ou quiches. Couper donc cette pâte en trois parts. En filmer deux qui se conserveront environ trois à quatre jours au frais. Ces pâtons se conservent plusieurs semaines au congélateur.

Abaisser la pâte en un rectangle d’environ 40 centimètres sur 25.

Tartiner toute la surface de marmelade de citron. Rouler vers le centre en deux boudins assez serrés les côtés les plus longs. Ils doivent se rejoindre symétriquement au milieu. Placer ce double boudin au congélateur pour une quinzaine de minutes, le temps pour la pâte de se raffermir.

Préchauffer le four sur 250°, chaleur tournante.

Couper le boudin en tronçons de deux centimètres à placer à plat sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Enfourner, baisser la température sur 200° et laisser dorer une quinzaine de minutes en surveillant du coin de l’œil la coloration.

Ces petits palmiers au délicieux goût et aux saveurs acidulées se grignotent sans faim avec un Earl Grey… « Pomme de reinette et pomme d’api, tapis, tapis rouge… »