SAM_1150

Une légende raconte que le seigneur de Roch Morvan qui se nommait Elorn, voulant se sacrifier pour obtenir la clémence d’un dragon affamé, se jeta dans la rivière qui coulait au pied de son château. C’est ainsi que cette rivière a changé son nom de Dour-Doun (eau profonde) pour celui d’Elorn.

SAM_1148

Force est de constater que son sacrifice aura été vain : aujourd’hui encore, en effet, le dragon affamé est toujours là, ou plutôt sa descendance en très grande forme et l’estomac dans les talons, tout particulièrement d’ailleurs à l’heure du goûter. Après avoir construit mille et une cabanes et châteaux en Espagne, ils fondent sur le Gouezou et semblent insatiables.

 SAM_0044

Des crêpes tatin aux pommes confites pour une nuée d’enfants dragons

Pour les pommes confites

12 petites pommes acidulées

300 g de sucre en poudre

60 g de beurre demi-sel bio au lait cru de Valentin (de la Ferme Keriven Armor à Taulé)

 SAM_1133

Pour une douzaine de crêpes de froment :

250 gr de farine

80 gr de sucre

4 gros oeufs du poulailler

Une très généreuse pincée de graines de vanille Bourbon en poudre

Entre ½ et ¾ de litre de lait cru et bio de vache Froment du Léon de chez Valentin (de la Ferme Keriven Armor à Taulé)

 SAM_1134

Eplucher les pommes et les étrogner. Les couper en très fines lamelles et les reconstituer.

Préchauffer le four sur 180°, chaleur tournante.

Préparer le caramel. Verser  le sucre dans une sauteuse passant au four. Quand le caramel se forme et prend une délicate couleur ambrée, ôter du feu puis déposer le beurre en lamelles. Mélanger soigneusement (cela prend quelques minutes) puis replacer sur le feu et déposer délicatement les pommes dans le caramel. Laisser cuire deux minutes puis, délicatement, à l’aide d’une spatule, retourner les pommes et les arroser du caramel. Couvrir la sauteuse avec son couvercle métallique (ou à défaut, placer un papier aluminium sur toute la surface de la sauteuse). Enfourner pour une trentaine de minutes. Eteindre le four et laisser refroidir, porte entrouverte. Les pommes vont achever de confire dans le caramel, le temps de préparer les crêpes…

SAM_1138

Réaliser la pâte à crêpe en mélangeant les œufs au sucre. Ajouter la vanille, puis la farine et enfin délayer avec ½ de lait entier. Laisser reposer la pâte. Si elle est trop épaisse, la détendre avant utilisation avec le restant du lait. Tout dépend donc  des œufs (selon qu’ils sont très gros ou non), du pouvoir d’absorption de la farine, de la qualité du lait (plus ou moins gras)… et de l’âge du capitaine.

SAM_1142

Réaliser les crêpes sur un bilig. Puis garnir au fur et à mesure chaque crêpe d’une pomme confite, d’un filet de caramel au beurre salé. Et, pour les gourmands achevés, beurrer au pinceau les bords croustillants de la crêpe après l’avoir pliée. Mais là, c’est abuser…