SAM_1285

SAM_1291

 

La neige est annoncée et le froid a pris ses quartiers sur les Monts d’Arrée… L’aube et la grêle blanchissent la campagne depuis quelques jours… L’herbe craque sous les pas dans les chemins et une bise coupante, déferle de la baie de Morlaix, au nord, cisaille le souffle. C’est normal, c’est l’hiver !

De retour d’une belle mais courte balade dans la lande desséchée par le vent de noroît, plonger une cuillère impatiente dans un gratin de pommes de terre tout simple : des pommes de terre, du lait entier, du beurre, de l’ail fumé, du laurier, du sel de Guérande… C’est tout ! Et puis regarder la neige tomber...

 SAM_1275

Pour 4 personnes

1,5 kg de pommes de terre yuna bio

Un litre de lait entier bio et cru de vache Froment du Léon de la Ferme Keriven Armor

50 gr de beurre demi-sel bio et cru de Valentin de la Ferme Keriven Armor

1 demi-tête d’ail fumé coupée en deux

Deux feuilles fraîches de laurier du jardin

Sel de Guérande

Poivre du moulin

Noix de muscade

 SAM_1278

Éplucher, laver et sécher les pommes de terre.

Dans une grande casserole, porter le lait à ébullition et laisser réduire à découvert et à feu doux pendant une vingtaine de minutes. Cinq minutes avant la fin, ajouter la demi-tête d’ail fumé et les feuilles de laurier. Laisser infuser doucement.

Préchauffer le four sur 180°, chaleur tournante.

SAM_1281

Émincer les pommes de terre à l’aide d’un couteau bien aiguisé ou mieux encore, à la mandoline.

Beurrer très généreusement un plat en terre profond, poivrer et « muscader » puis disposer les fines tranches de pommes de terre en couches serrées. Tasser du plat de la main, saler légèrement et arroser avec les ¾ du lait réduit filtré au chinois.

Parsemer généreusement de lichettes de beurre. Recouvrir de papier cuisson et enfourner pour une bonne heure à une heure trente (la cuisson dépend grandement de l’épaisseur et de la variété des pommes de terre). De temps à autre, vérifier la cuisson et faire l’appoint de liquide avec le reste de lait infusé.

Ôter le papier cuisson, augmenter la chaleur du four sur 250°. Laisser le gratin dorer une dizaine de minutes en surveillant la couleur.

SAM_1287

Servir bien chaud avec une jolie salade d’endives craquantes ou un mélange de jeunes pousses dont des nombrils de Vénus. Un vrai plat d’hiver à dévorer auprès du poêle qui ronfle, en regardant tourbillonner des flocons cotonneux…