SAM_0613

SAM_0614

Arabica

Aux vertiges de mes larges concupiscences,

Une inclinaison hardie pour les voluptés

Cajole mon cœur et ma phtisique existence

– Ainsi, je me consacre aux marcs ensorcelés.

 

J’abreuve mon esprit de cette douce essence

Et comme Sîn lune durant l’obscurité

Je serpente l’amer et cueille les fragrances

Délicates des lointains rivages sablés.

 

Et ces ténèbres m’enjôlent d’une langueur

 Acrimonieuse et fascinante de saveurs.

 

J’emplis mes narines de ces âpres parfums

Et m’abandonne enivré aux philtres mystiques,

Encore un arôme de cannelle sur son sein.

L’ivresse est absolue – ma nymphéa d’Afrique.

 

Didier Sicchia, La rhétorique de l’ineffable, 2010

 

C’est le printemps des poètes ! Un sonnet, un arabica, une crème brûlée au caramel... et un cannelé…

http://www.printempsdespoetes.com/

 

Pour 10 crèmes brûlées craquantes, parfumées et soyeuses…

Un litre de lait entier bio et cru de la Ferme Keriven Armor

160 g de sucre cassonade (et un petit peu plus pour la caramélisation de la crème)

240 g de jaunes d’œufs (soit 12 jaunes environ)

Une belle pincée de fleur de sel

Des cannelés (c'est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/02/28/31620350.html )

 SAM_0600

Porter à frémissement le lait avec la fleur de sel. Retirer du feu.

Réaliser un caramel brun en faisant cuire le sucre à sec dans une casserole. Verser précautionneusement le lait chaud et mélanger au fouet jusqu’à complète dilution du caramel.

Fouetter les jaunes et ajouter par louches successives le lait caramélisé sans cesser de remuer. Passer l’ensemble au mixeur plongeant.

Répartir le mélange parfumé dans des ramequins individuels peu profonds et placer dans un grand plat au bain-marie dans un four préchauffé à 105 °C pendant 1 h 20.

SAM_0615

La crème doit être juste prise, tremblotante.

Retirer les ramequins du four. Laisser refroidir puis réfrigérer.

Au moment de servir ces petits desserts tout simples, bien froids, recouvrir chaque crème d’une fine couche de cassonade et la faire caraméliser à l’aide d’un chalumeau.

Servir immédiatement avec un arabica fumant… et un petit cannelé.