SAM_0230

pennanault4_15_07_08

Splendide manoir urbain de la fin du XVIe siècle dont la rénovation aura nécessité trois ans, la Maison Pénanault abrite aujourd’hui l’office de tourisme et le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP). Une visite guidée de ce bâtiment unique permet de découvrir un pan de l’histoire de Morlaix, notamment mercredi prochain en début d’après-midi. On découvre ainsi l’histoire de la Maison, son évolution au fil des siècles : sa place sur le port, son architecture, l’attribution des pièces au cours des différentes époques, ses propriétaires successifs). Cette visite permet de profiter d’un point unique sur la ville à partir du somment de la tourelle et sa charpente unique.

https://soireesmorlaisiennes.wordpress.com/2015/05/21/visites-commentees-de-la-maison-penanault/

Une entrée jolie comme un cœur, tout en contraste, à la fois douce, acidulée et piquante, comme un appel du pied en direction du soleil : une mousse à la tomate fraîche et séchée, et à la fleur de thym.

 

 

Pour 6 mousses et autant de gourmands :

400 gr de chair de tomates bio pelées coupées en dés (de préférence fraîche en saison, ou une conserve de l’été dernier)

Quelques tomates séchées bio

1 cuillère à soupe de paprika

6 gr de gélatine (ou de l’agar-agar)

250 gr de crème fraîche crue et bio

Un bouquet d’herbes aromatiques fleuries du jardin : thym, origan, marjolaine, etc.

150 gr d’oignons rosés de Roscoff

Huile d’olive

Une gousse d’ail

Un piment rouge

Une cuillère à soupe de vinaigre balsamique

Poivre du moulin

Sel de Guérande

 SAM_0226

Dans une cocotte à fond épais, faire fondre les oignons émincés jusqu’à légère caramélisation. Lorsque le tout commence à dorer –et dégage un sublime parfum d’oignons rôtis-, ajouter l’ail pilé puis les tomates pelées, épépinées et concassées, le piment émincé, les tomates séchées émincées, les herbes aromatiques. Poivrer, faire revenir quelques minutes puis couvrir et laisser compoter tout doucement une bonne heure à feu doux. Oter le couvercle puis les aromatiques, verser le vinaigre balsamique et mixer au mixer plongeant.

Dans un récipient, faire ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Remettre sur le feu sans couvercle à feu doux, le temps de laisser s’évaporer un peu l’eau de végétation. Saler et ajouter alors la gélatine essorée. Bien remuer pour la dissoudre. Réserver le temps de refroidir le coulis.

SAM_0225

Dans un siphon, verser la crème liquide puis insérer une cartouche de gaz, bien secouer et placer au réfrigérateur à l’horizontale le temps que le coulis refroidisse.

Lorsque les deux préparations sont froides, verser dans le coulis froid un peu de crème. Bien mélanger puis ajouter la suite jusqu’à épuisement de la crème.

Sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier cuisson, poser des cercles et les garnir de la mousse à la tomate. Réfrigérer au moins six heures.

Au moment de servir, dresser sur des petites assiettes. Décercler la mousse, déposer sur chaque mousse une cuillère à soupe de coulis de persil, un trait de vinaigre balsamique et garnir de petites crudités (poivrons, tomates, concombre, etc.).

Servir très frais avec un petit verre de Muscadet-sur-lie bien frais…

SAM_0220