SAM_0168

Bonne nouvelle pour les cavaliers ! Une toute nouvelle boucle vient d’être aménagée autour du Lac du Drennec pour permettre aux randonneurs et à leur monture de faire le tour du lac sous les frondaisons au fil d’un sentier dédié de 13 km. Une très belle boucle dont l’inauguration se déroulera le 6 juin.

Le lac est une retenue artificielle et sa conception a obéi à un double intérêt, alimenter en eau potable la région brestoise et régulariser le débit de l’Elorn en fonction des besoins.

SAM_0866SAM_0867

Après 3 ans de construction, le barrage a été mis en eau en 1982. D’une superficie de 110 ha, la retenue contient 8,7 millions de m3 d’eau pour une profondeur maximale de 20 m et 10 km de rives. Il est alimenté principalement par deux cours d’eau : l’Elorn et son premier affluent le Mougau.

La vocation du barrage étant le soutien d’étiage de la rivière, il collecte des volumes d’eau en hiver pour les relarguer pendant la période estivale.

La chute du barrage a été équipée en 2009 d’une micro-centrale hydroélectrique, d’une puissance d’environ 150 kW, qui permet de valoriser les débits de sortie du barrage sans en modifier la gestion. L’installation de cette microcentrale, qui permet de produire plus de 600 000 kWh par an (soit la consommation de 120 maisons aux normes 2012), a été faite en respectant au maximum les caractéristiques du site (locaux et câblages enterrés) et sans incidences supplémentaires sur l’environnement aquatique.

SAM_0869

La pêche Classé en 1ère catégorie piscicole, le Lac du Drennec est considéré actuellement comme l’un des plus grands « réservoirs à truites » (truites Fario et Arc-en-ciel) de France. On peut également y trouver des gardons, rotengles, loches… La gestion de la pêche y a été confiée à l’association de pêche locale (AAPPMA de l’Elorn).

Les activités nautiques, la baignade Le plan d’eau permet l’initiation aux activités nautiques (pas de risque de dériver au large) et est souvent le lieu de régates de voile et autres manifestations nautiques (jeux interceltiques ; fête du nautisme….) sous la direction du Centre Nautique de l’Arrée, basé à côté de la plage de Commana. Le Syndicat de Bassin a aménagé deux plages situées sur chacune des communes (Sizun et Commana).

Un très joli site au pied des Monts d’Arrée !

De retour de cette boucle équestre, une collation gourmande autour d’un thé vert: far au sureau, madeleine violette et citron, pancakes aux myrtilles fraîches et petites mousses de fruits mûres et kiwi !

 SAM_0067SAM_0167

 

Pour 6 mousses légères et fruitées (cercles de 8 cm de diamètre)

 

400 g de mûres (fraîches ou surgelées à la fin de l’été)

140 g de sucre en poudre

6 g de gélatine

50 cl de crème liquide entière bien froide

6 kiwis

 SAM_0173SAM_0174

Pour la mousse de mûres, équeuter et laver rapidement les fruits pour les débarrasser de la poussière le cas échéant. Les laisser s’égoutter puis les mettre à compoter avec le sucre dans une casserole une dizaine de minutes. S’ils sont congelés, les mettre à compoter sans dégel préalable pour conserver toute l’eau de végétation parfumée.

Mettre les feuilles de gélatine à tremper dans une assiette creuse remplie d’eau froide.

Filtrer la compote obtenue pour éliminer les pépins. Bien presser pour récupérer un maximum de jus et de pulpe, puis ajouter la gélatine ramollie et essorée dans le coulis encore très chaud et bien mélanger. Laisser perdre la grosse chaleur.

Montez la crème en crème fouettée bien ferme ou, plus simple encore, la réaliser au siphon. Réserver le siphon au réfrigérateur à l’horizontal, le temps que le coulis de fraises refroidisse complètement.

SAM_0167

Lorsque toutes les préparations sont froides, ajouter une cuillère à soupe de crème fouettée dans le coulis pour détendre puis versez en deux ou trois fois dans le coulis la chantilly en mélangeant délicatement entre chaque ajout à l’aide d’une maryse.

Verser alors la mousse dans les cercles individuels délicatement et réserver au frais au moins six heures, au mieux la nuit.

Au moment de servir, démouler précautionneusement les mousses raffermies sur des assiettes à dessert. Peler les kiwis et éliminer les deux extrémités (on cherche à obtenir de fines tranches de même diamètre) et émincer assez finement. Disposer les tranches de kiwi en rosace en faisant se chevaucher les tranches fines en écailles. Servir bien frais à l’ombre d’un parasol en terrasse.