SAM_0562

Fête des mères, fêtes des pères, fête des voisins, anniversaires, résultats aux concours et aux examens, les mois de mai et de juin célèbrent, sur les chapeaux de roues, la fin de l’année en format scolaire et annoncent les repas de famille, les longues soirées entre amis, les déjeuners et dîners en terrasse. Les desserts aussi vite réalisés qu’engloutis sont une carte maîtresse dans ce contexte.

La fraise est un fruit merveilleux qui nous accompagne des balbutiements du printemps –pour la gariguette- aux premiers jours de l’automne –pour les variétés remontantes-. Au fil de l’été la maras des bois rougira dans les paniers aux côtés pêches, des abricots et des prunes. Une alliée subtile, fragile mais fidèle ici en tarte très Breizh sur une base de sablé breton, de crème pâtissière légère à la pistache. Un filet de caramel au beurre salé et/ou un tortillon aérien de chantilly complètent ce tableau gourmand ici réalisé à quatre mains avec Arthur…

 11266502_1098228303537322_2146494277296308142_n

Un tarte breizh aux fraises très facile (pour 4 à 6 personnes, un cercle de 22 cm)

 

Pour le sablé breton :

70 gr de farine

60 gr de farine de blé noir bio d’Aurélien

80 g de sucre de canne complet

100 g de beurre demi-sel cru et bio mou

2 gros jaunes d’œufs du poulailler

3 gr de levure (ou de bicarbonate) [environ une cuillère à café rase]

Une très généreuse pincée de vanille Bourbon

 SAM_0564

Pour la crème pâtissière à la pistache toute légère :

360 ml de lait entier cru et bio de vache Bretonne (il faut un lait assez gras pour que la crème pâtissière refroidie se tienne bien. Sinon, utiliser un mélange moitié lait, moitié crème fleurette)

4 gros jaunes d'œufs

80 gr de sucre

30 gr de fécule de maïs

30 gr de beurre

Une généreuse pincée de graines de vanille Bourbon

2 cuillères à café de pâte de pistache (on en trouve facilement dans les magasins bio comme Halles Terre Native à Landivisiau)

100 gr de pralin de pistache maison (c’est par ici  http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/04/18/31912335.html  )

 

500 gr de fraises de Plougastel de pleine terre (Gariguette ou Mara des bois)

 

Et pour le petit plus et la décoration:

Un pot de caramel au beurre salé (100 gr de sucre, 40 gr de beurre demi-sel bio et cru, 40 gr de sucre)

Un siphon de chantilly bien vanillée (250 gr de crème fraîche liquide, 20 gr de sucre, de la vanille)

Du sucre glace

 SAM_0581

Préparer la pâte à sablé la veille. Mettre les jaunes d'œufs dans le bol du robot-pâtissier (avec la feuille) et ajouter le sucre et la vanille. Mélanger et ajouter  en deux fois le beurre. On cherche à obtenir une crème. Ajouter enfin la farine bien tamisée avec la levure et mélanger à nouveau rapidement pour obtenir une pâte homogène (et molle, c'est normal). Il est important de ne pas trop mélanger et de ne pas avoir de traces de beurre. Filmer la pâte, recouvrir de film alimentaire et garder au frais au moins trois heures, voire toute la nuit.

La veille également, préparer la crème pâtissière à la pistache : blanchir les jaunes avec le sucre, la vanille et la fécule au fouet. Verser ensuite le lait tiède (ou le mélange lait et crème) et placer le tout sur le feu. Mélanger au fouet jusqu’à épaississement de la crème (c’est assez rapide, une minute ou deux suffisent). Stopper la cuisson lorsque la crème a épaissi et ajouter alors le beurre coupé en parcelles et la pâte de pistache. Mélanger intimement puis verser la crème dans une poche à douille (ou, en ce qui me concerne, dans un sachet type sachet de congélation qu’on peut refermer en prenant soin de chasser l’air). Laisser refroidir puis réfrigérer jusqu’au montage de la tarte.

SAM_0566

Le lendemain, préchauffer le four à 180°. Sortir la pâte du réfrigérateur et la laisser se détendre quelques minutes. L’abaisser rapidement sur une feuille de papier cuisson dans un cercle (environ 20 à 22 cm).

Enfourner pour une trentaine de minutes. La pâte va gonfler un peu et dorer beaucoup.

Laisser refroidir sur une grille et ôter le cercle.

Déposer le sablé sur un plat de service. Sortir la crème pâtissière du réfrigérateur. Couper un coin du sachet qui devient dès lors une poche à douille. Recouvrir la surface du biscuit de crème pâtissière.

Couper la base des fraises (côté pédoncule) et les déposer les unes à côté des autres : c’est un jeu d’enfant, on confiera donc cette tâche aux plus petits ! (prévoir large côté fraises pour anticiper les accidents divers, engloutissements compulsifs de fraises inclus…). Si les fraises sont de guingois, ce n’est pas bien grave ! Les petits doigts malhabiles auront fait de leur mieux avec une très belle application ! C’est le principal !

Par la suite, au moment de servir, parsemer d’éclats de pistaches en pralin, d’un filet de caramel au beurre salé, de chantilly, de sucre glace selon les goûts des uns et des autres.

On peut également, pour résultat plus acidulé, badigeonner au pinceau les fraises d’un voile de gelée de pommes. Effet glacis très séduisant. Bref, l’imagination prend le pouvoir !

Déposer alors cette jolie gourmandise colorée sur la table… La partager dans la bonne humeur !