SAM_0913

On est encore loin ici des températures caniculaires mais on s’y prépare avec un très grand sérieux… Et comme il fait encore un peu frais, il faut bien l’avouer, voici un dessert qui pare à tous les éventualités grâce au double effet chaud et froid ! Aucune faute de goût au Gouezou !

C’est l’occasion de réaliser un joli sorbet au citron finement parfumé à la verveine citronnelle tout droit venue du jardin des simples de Virginie ! Très facile à réaliser, avec ou sans sorbetière, mais avec un congélateur (ce n’est tout de même pas magique)…

La recette est simple avec un petit secret qui évite la cristallisation du sorbet et assure un moelleux mousseux en bouche, l’ajout d’un blanc d’œuf très frais monté en neige ferme. Pas de produit chimique suspect mais une franche et fructueuse collaboration avec les poulettes du Gouezou.

Les fraises de Plougastel (gariguettes ou mara des bois) sont saisies à la poêle avec une pincée de sucre et de poivre timut avant d'être flambées à l'anisette. Le poivre timut, en réalité moins un poivre qu'un agrume, apporte une étonnante touche brûlante et hespéridée qu'accompagne l'anis avant que ne s'éteigne l'incendie au contact du sorbet maison. Divin, fin et simplissime...

 SAM_0897

Pour six lichous :

 

Pour le sorbet au citron et à la verveine citronnelle

50 cl d'eau de source des Monts d’Arrée

280 g de sucre semoule

160 g de jus de citron fraîchement pressé

1 blanc d'œuf extra du jour et du poulailler (c’est un zeugme)

Le zeste de 3 citrons jaunes bio

Une grosse cuillère à soupe de feuilles de verveine citronnelle du jardin de Virginie

 SAM_0911

Pour les fraises flambées à l’anis et au poivre timut:

Des fraises de Plougastel de pleine terre (compter environ six fraises par personne)

Sucre en poudre

Une cuillère à café de poivre timut du Népal concassé au mortier (on peut aussi utiliser du poivre noir classique)

20 cl d’anisette (pas de pastis, fort en réglisse !)

 SAM_0915

Pour le sorbet :

Porter à ébullition l'eau avec le sucre jusqu'à dissolution. Eteindre. Ajouter les feuilles de verveine citronnelle et les zeste de citron. Laisser infuser une vingtaine de minutes puis filtrer pour ôter les feuilles et le zeste et ajouter alors le jus de citron. Laisser refroidir complétement.

Verser la préparation dans un récipient en métal de préférence et mettre au congélateur 20 minutes ou placer en sorbetière et démarrer le programme le temps de monter le blanc en neige.

Monter donc le blanc en neige. Dès que le sorbet commence à prendre, incorporer délicatement le blanc tout en continuant de faire marcher la machine ou, pour la version sans sorbetière, en mélangeant à la maryse.

Conserver au congélateur au moins 2 heures avant de servir et le sortir 10 minutes avant, en le gardant au frais, le temps de réaliser les fraises flambées.

 SAM_0912

Pour les fraises flambées :

Passe très rapidement les fraises sous un filet d’eau fraîche pour ôter la poussière, les équeuter puis les couper en deux.

Dans six coupes ou verrines, déposer une boule de glace.

Chauffer une poêle à feu vif, y mettre les fraises, saupoudrer de sucre légèrement, ajouter le poivre concassé et flamber avec l'anisette (attention à ne pas réaliser cette opération sous la hotte aspirante!).

Pendant le flambage saupoudrer à nouveau rapidement de sucre. Agir avec rapidité car les fraises ne doivent pas cuire mais rester fermes.

Disposer dans la coupe, sur le sorbet, et déposer quelques feuilles d'estragon du Mexique (ou de verveine citronnelle) fraîches, pour faire joli !