SAM_0922

SAM_0929

 

Consommer des produits locaux, ici et ailleurs, c’est possible. C’est tout l’enjeu du consommer mieux. C’est aussi l’occasion de rencontrer des producteurs souvent exigeants et passionnés, de s’intéresser à leur travail, de valoriser leurs produits, de participer au maintien et au développement de leurs activités. Bref, de faire vivre des territoires authentiques…

Quelques rencontres et quelques achats, sur le tout petit marché de Sizun, permettent de proposer aux randonneurs affamés installés à la table du Gouezou un repas roboratif et joyeux, 100% bio, locavore et estampillé Monts d’Arrée avec les produits d’Aurélien, Thomas, Emmanuelle et Pascale.

Donc, des croque dorés et tout chauds au blé noir, avec charcuteries, fromages et légumes, escortés par une jolie salade aux herbes fraîches! En toute simplicité gourmande !

 

Pour 4 à 5 convives affamés :

Pour une quinzaine de pancakes de blé noir:

250 gr de farine de blé noir bio et complète d’Aurélien et Thomas sur le marché de Sizun

5 gr de sel de Guérande

10 gr d’un mélange de levure chimique et de bicarbonate

2 gros œufs du poulailler du Gouezou

Une cuillère à soupe de miel de sarrasin (sur le marché de Sizun)

40 cl de lait entier cru et bio de vache Bretonne pie noir de la Ferme du Kleuz (à Plouneour Menez)

 SAM_0938

Et pour garnir les croque, au choix, sur le marché de Sizun du mercredi :

Auprès de Pascale de la Ferme Moguérou : une andouille de viande, de la poitrine roulée fumée, de la tomme de vache.

Auprès d’Aurélien et de Thomas de Biodivy : outre la farine de blé noir, une salade, une botte d’échalotes nouvelles, un bouquet de persil plat, une courgette.

Auprès d’Emmanuelle des Chèvres Folles : une brique de chèvre bien affinée, une belle tranche de jambon.

Et dans les Monts d’Arrée :

Les jolis œufs du poulailler du Gouezou (un par croque)

Un Sant-Enéour de la Ferme du Kleuz à Plounéour-Ménez (ou au marché de Morlaix le samedi matin)

Et du beurre demi-sel bio et cru

 SAM_0917

Pour les pancakes, mélangez la farine, la levure et le sel. Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

Mélanger les jaunes au fouet avec le lait puis verser petit à petit le mélange liquide sur le mélange sec en remuant avec un fouet.

Montez les blancs en neige très ferme et les incorporer délicatement à l’aide d’une maryse au mélange précédent.

Faire chauffer le bilig sur 200° (ou une poêle, mais un bilig, c’est quand même mieux).

Verser un peu de pâte (sur un bilig, on peut en faire cuire six à la fois en moyenne) et laisser cuire deux à trois minutes de chaque côté.

Préchauffer le four sur 200°, chaleur tournante.

Sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de papier cuisson, déposer autant de pancackes que de convives. Garnir de charcuteries (fines tranches d’andouille, fines tranches de poitrine fumée découennée, jambon, etc.), de fromage (Sant-Eneour, tomme, brique de chèvre), de légumes (fines tranches de courgette, d’échalote ciselée). Poser un pancake sur ce montage et renouveler l’opération. Terminer par un pancake et surmonter d’une noisette de beurre.

Enfourner pour dix (pour un fondu moelleux) à quinze minutes (pour un rendu un peu plus croustillant).

SAM_0919

Pendant la cuisson des croque-pancakes, préparer les oeufs pochés. Il faut les cuire un par un. Les casser dans un bol. Créer à l'aide d'une fourchette, un maelstrom dans une casserole d'eau frémissante très légèrement salée. Glisser chaque oeuf dans ce tourbillon et laisser cuire trois petites minutes. A l'aide d'une écumoire, retirer les oeufs et les laisser s'égoutter sur un torchon posé sur une assiette.

Déposer un oeuf poché sur chaque croque et saupoudrer d'une pincée de poivre fraîchement moulu.

Ces croque à étages sont roboratifs. On peut donc tabler sur un croque par personne. Les affamés seront peut-être tentés de renouveler l’expérience…  

Servir ces gourmandises bien chaudes avec une salade craquante agrémentée du vert ciselé des échalotes et de persil plat. Un plat complet, sain et très gourmand !