SAM_2832 

Petit goûter improvisé avec une nuée d'enfants claquemurés à l'abri des averses venteuses ou tarte commémorative des noces de cuir de Charles et d'Isa, cette tarte sauvage s'invente sur une simple plaque à pâtisserie avec une poignée de noisettes du jardin, un panier de jolies pommes glanées sous la pluie et une jolie pâte brisée confectionnée avec le joli beurre frais baratté à la Foire à l'Ancienne de Commana. Une jolie gourmandise consolatrice des jours de pluie...

 SAM_2795

Pour 6 à 8 lichous s'ébrouant sous la pluie:

Une dose de pâte brisée maison pur beurre (environ 250 gr)

6 jolies pommes rouges acidulées

Pour la frangipane:

75 gr de sucre glace

60 gr de beurre demi-sel bio et cru

75 gr de noisettes

1 bel oeuf du poulailler

100 gr de crème pâtissière à la vanille

et un jaune d'oeuf pour la dorure...

 SAM_2825

Abaisser la pâte en disque et la déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte d'une feuille de papier sulfurisé.

Eplucher les pommes et les placer dans une casserole à fond épais pour les faire compoter et perdre un peu de leur eau de végétation.

Placer les noisettes sur une plaque ou dans un plat et les laisser torréfier doucement au four, 180°, chaleur tournante, pendant un petit quart d'heure. Les passer ensuite au mixeur jusqu'à obtenir un sable assez grossier.

SAM_2826

Mélanger le sable de noisette au beurre, au sucre glace et à l'oeuf. Terminer alors par la crème pâtissière vanillée. Bien mélanger et étaler cette crème sur la pâte en laissant quelques centimètres de libre sur la circonférence. Ajouter alors la compote un peu desséchée. Rabattre en les pliant le pourtour de la pâte. Dorer au jaune d'oeuf et au pinceau.

SAM_2831

Enfourner pour 40 mn (200°, chaleur tournante).

Excellent chaud ou tiède, avec un thé Darjeeling fumant à portée de main...