SAM_3020

VAPEUR ROUE A AUBE LANDERNEAU

Une gravure du “Voyage dans le Finistère” de Cambry témoigne de la présence dans le port de Landerneau, en 1835, d’un bateau à vapeur et de ses roues à aube. En 1864, un an avant la toute première entrée en gare de Landerneau de la première locomotive, le service existait encore et un vapeur quittait Brest chaque jour pour Landerneau suivant un horaire qui variait “suivant la marée”. L’arrivée du train lui vaudra une nouvelle carrière. Visionnaire et novateur, le “vapeur” se lancera en effet dans un tourisme précurseur et sera le transport des jours de fête. Le service désertera l’Elorn mais se renforcera vers la presqu’île, reliant effectivement Landévennec à Brest.

SAM_3007

On s’installe donc à bord du vapeur, chapeau, montre à gousset, dentelle et jupes froufroutantes de taffetas. Amarres jetées du quai du Léon, les roues à aube propulsent lentement le vapeur vers Brest. On s’installe en bonne compagnie, darjeeling brûlant et cheesecake pomme, caramel et cacao…

Très joyeux anniversaire à Tracey !

 

Pour un joli cheesecake et quatre passagers embarqués à bord du vapeur de l’Elorn

90 gr de biscuits sablés à la cannelle de Ceylan et faits maison (c'est par ici 

http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/07/05/30198514.html )

40 gr de beurre demi-sel bio et cru à température ambiante

120 gr de fromage blanc au lait entier de vache Bretonne pie noir

2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

1 œuf du poulailler

25 gr de sucre de canne complet

Une généreuse pincée de vanille Bourbon

Une pomme Germaine de Brasparts

Une noisette de beurre demi-sel bio et cru

Deux cuillères à soupe de caramel au beurre

Une cuillère à café de cacao en poudre bio

 SAM_3015

Tout d’abord, la veille, réaliser soi-même son caramel au beurre salé est une simplicité enfantine. Dans une casserole à fond épais, faire fondre et cuire 100 gr de sucre en poudre jusqu’à obtenir une belle couleur ambrée. Retirer du feu et ajouter 50 gr de beurre demi-sel bio et cru. Mélanger intimement et, toujours hors du feu, ajouter 50 gr de crème fraîche. Bien mélanger et lier sur le feu quelques minutes avant de verser dans un bocal. Laisser refroidir et réfrigérer.

Toujours la veille, placer le fromage blanc dans une étamine dans chinois au-dessus d’un bol et laisser s’égoutter toute la nuit.

Le jour J, à l’aide d’un pilon, écraser les biscuits afin de les réduire en poudre. Ajouter alors le beurre très mou (ou fondu). Placer cette pâte dans le fond d’un moule. Bien tasser et creuser une légère dépression au centre. Placer le moule au réfrigérateur.

Peler et épépiner la pomme. La détailler en lamelles et faire dorer ces lamelles dans une noisette de beurre. Lorsque les pommes ont doré et précuit, réserver hors du feu.

Dans une jatte, placer le fromage blanc très égoutté, ajouter une pincée de sel de Guérande, une pincée de vanille, la crème, le sucre et l’œuf. Bien mélanger, mais rapidement et sans insister pour éviter de trop liquéfier la pâte.

SAM_3016

Préchauffer le four sur 150°, chaleur tournante.

Sortir le moule du réfrigérateur, déposer les tranches de pommes au centre de la pâte et recouvrir de l’appareil au fromage blanc.

Enfourner pour 30 mn. A l’issue de la cuisson, laisser refroidir le cheesecake dans le four, porte entr’ouverte. Déposer deux cuillères à soupe de caramel sur le gâteau et le réfrigérer jusqu’au moment de le servir.

A ce moment, décercler (démouler) le gâteau le cas échéant et saupoudrer sa surface de cacao à l’aide d’une passette. On obtient un joli rendu velouté.

Servir sans attendre cette gourmandise irrésistible…