SAM_3105

Nous pensons tous -et tout -connaître des beignets de poulet: petits, salés et spongieux, vilipendés par Jamie Oliver, qui en a fabriqué devant une caméra en mettant une carcasse de poulet dans un mixer avant d’en passer le résidu dans un tamis et de le paner. Halloween n'est pas loin...

Nous savons que les enfants les adorent, que les parents ont des avis variés à leur sujet, que les responsables des campagnes de santé publique les détestent car ils les tiennent pour responsables de la véritable épidémie d’obésité qui frappe le monde occidental. Nous savons fort bien qu’il est difficile de leur échapper: il y a des beignets de poulets dans presque toutes les chaînes de restauration rapide, dans presque tous les menus enfants des restaurants et dans presque tous les rayons junk food des supermarchés: surgelés ou frais, panés ou non; à cuire au four ou à la friture.

Nous savons donc presque tout sur les beignets de poulet, sauf le nom de leur inventeur. Le blâme doit en être porté à McDonald’s, qui a commercialisé ses premiers McNuggets en 1980. Mais le probable inventeur du beignet de poulet est un professeur de l’université de Cornell, Robert C. Baxter, mort en 2006 et qui en avait proposé un prototype – un «bâtonnet de poulet» pané et congelé – en 1963. Moralité : méfions-nous des universitaires comme de la peste.

Détournons cet ersatz de volaille avec des jolis beignets de filets de poulet bio de la Ferme de la Vallée, panés aux flocons de blé noir. Une poignée de frites fraîches croustillantes et moelleuses, des pousses d’épinards et de la roquette, du confit de piment :  voici un pied de nez impertinent à l’industrie agro-alimentaire et ses démons ! Bouh !

 SAM_3107

Pour 2 gourmands :

2 filets d’un poulet bio qui a bien couru et profité de la vie (ou des cuisses pour un rendu plus moelleux)

1 œuf du poulailler

100 gr de flocons de sarrasin bio

Sel de Guérande

Poivre noir du moulin

25 cl d’huile pour la friture

 SAM_3091SAM_3093

Couper le poulet dégraissé, dénerver et dont a ôté la peau en cubes (environ deux à trois centimètres de côté).

Pour paner le poulet, préparer trois assiettes creuses : dans la première, battre l’œuf en omelette avec le sel et le poivre. Dans la deuxième, verser les flocons de sarrasin. La dernière servira à recevoir les nuggets avant la cuisson. Faire passer les dés de poulet dans la première assiette, puis, à l’aide de deux fourchettes, le déposer dans les flocons et l’en recouvrir et enfin, les déposer dans la troisième assiette.

SAM_3095SAM_3097

A partir de là, les nuggets peuvent attendre.

Faire chauffer l’huile dans une sauteuse et y plonger quelques minutes les nuggets un par un.  Les retourner pour les cuire sur toutes les faces puis les déposer sur une plaque recouverte d’une feuille de papier cuisson. Là encore, les nuggets peuvent attendre…

Au moment de servir, les réchauffer doucement dans le four sur 140 °, chaleur tournante.

SAM_3100SAM_3120

Servir avec des jolies frites bien dorées, une salade verte de caractère (roquette, épinard, etc.) et une petite sauce relevée comme par exemple cette confiture de piment de Cayenne (c’est par ici  http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/09/23/32671329.html  ).