SAM_4725

le-genie-de-la-boite-de-raviolis-9782889082032_0

Gueule de bois, sapin défraîchi, dinde desséchée, fromages racornis, moral en berne : c’est le mois du blanc ! Alors que les guirlandes et les boules scintillantes s’apprêtent  à regagner les cartons pour onze mois d’un sommeil façon Belle au Bois Dormant, que les portes se sont refermées sur les tout derniers invités, nous voilà face aux restes de dinde et aux bonnes résolutions de saisons. Continuer à faire la fête et profiter de la vie avec une transformation des restes festifs tellement futée qu’elle en devient presque magique : des ravioles fourrées à la dinde et au fromage de chèvre, avec une petite sauce crémée au citron et un joli pesto de persil aux amandes ! C’est l’occasion d’invoquer le Génie de la Boîte de Raviolis (de Germano Zullo et Albertine aux éditions La Joie de Lire) et de l’inviter à partager ce joli plat coloré, vitaminé et gourmand.

Qu’est-ce que le bonheur ? Que faut-il, que suffit-il pour être heureux ? En ces temps où s’échangent des vœux à la pelle et se forgent des résolutions en carton-pâte comme autant de châteaux en Espagne, partager ce plat avec le Génie de ce conte philosophico-poétique pour enfants nous renvoie aussi nous, les adultes, aux fondamentaux…

 SAM_4719

Pour 4 personnes : le Génie, Armand et nous !

200 gr de farine de blé bio

100 gr de farine de blé noir bio de Biodivy (sur le marché de Sizun le mercredi et le samedi)

3 gros œufs du poulailler

150 gr de reste de dinde vaccinée au lambig (c’est par ici   )

150 gr de fromage blanc de chèvre d’Emmanuelle (sur le marché de Sizun le mercredi)

3 cuillères à soupe de fromage de chèvre sec d’Emmanuelle

Une gousse d’ail rose de Lautrec

Poivre timut du Népal (parfois appelé poivre pamplemousse)

Une noix de beurre demi-sel

Sel de Guérande

25 cl de crème liquide bio et crue

Un citron jaune bio

Un petit pot de pesto de persil

Un piment de Commana

 SAM_4720

Placer le fromage blanc dans un chinois et le laisser s’égoutter quelques heures.

Dans le bol du robot culinaire, muni du K, placer les farines et ajouter les œufs entiers. Laisser s’amalgamer la pâte pendant quelques minutes jusqu’à obtenir une boule point trop collante. Si nécessaire, ajouter une cuillère à soupe de farine (si elle est trop collante) ou d’eau (si elle est trop compacte). Filmer et réfrigérer la pâte au moins une heure.

Râper grossièrement les morceaux de fromage secs.

Passer au hachoir la dinde et l’ail puis mélanger la viande hachée, l’ail, le fromage blanc, le fromage râpé, le poivre timut concassé au mortier. Réserver.

SAM_4723

Sortir la pâte du réfrigérateur. Ôter le film et la couper en deux. Filmer une des moitiés. Couper la seconde en quatre pâtons. Sur un plan de travail très légèrement fariné, abaisser le premier pâton au rouleau puis passer au laminoir. Pour ma part, je passe la pâte du niveau 7 (le plus épais) au niveau 3, en passant bien entendu par les différents niveaux intermédiaires. Poser la fine bande obtenue sur le plan de travail et, à l’aide d’un emporte-pièce circulaire (ou d’un verre) d’environ 10 cm de diamètre prélever des disques de pâte et les disposer sur un torchon. Faire une boule des chutes et l’ajouter au morceau de pâte suivant. Continuer ainsi qu’à l’utilisation de toute la pâte.

SAM_4726

Placer au centre de chaque disque de pâte une petite demi-cuillère de farce. Rabattre la pâte en demi-lune, bien souder le pourtour, puis joindre les deux extrémités et bien souder à nouveau. Poser sur le torchon des petites ravioles au fur et à mesure.

Préparer la sauce : dans une sauteuse, faire mousser une très grosse noix de beurre. Râper très finement le zeste de citron et mélanger zeste et beurre sur feu doux. Poivrer, puis verser la crème et le jus du citron. Faire réduire à feu très doux, le temps de procéder à la cuisson des pâtes.

SAM_4724

Dans un grand volume d’eau bouillante salée, pocher les pâtes par petites quantités, pendant 5 mn et à petits bouillons pour qu’elles ne se défassent pas. Les ajouter au fur et à mesure dans la sauteuse. Servir dans de profondes assiettes creuses et parsemer de piment finement émincé et d’une belle cuillère de pesto de persil frais aux amandes. A partager avec les amis ou en famille et finir par se dire qu’on n’a guère besoin d’autre chose que ce joyeux moment pour être heureux au fond…