SAM_4900

SAM_4884

« C’est partout dans le monde que l’on a redoublé d’inventivité à partir des produits de la terre, des forêts ou des rivières. Partout, on a fabriqué des soupes parce que c’est un plat économique, parfait pour les grandes tablées familiales. Et puis, quand on est un peu plus nombreux, il y a toujours un litre d’eau et quelques pommes de terre à ajouter dans la marmite.

Aujourd’hui, autour de la grande table de cet album, vous êtes invités à partager un peu plus que des vitamines et des calories revigorantes : du  voyage.  Un voyage amical vers tous ces peuples qui nous ressemblent tant puisqu’eux aussi raffolent de soupes. Levons notre bol  à la santé de leur créativité ! »

Alain Serres, Une cuisine qui sent bon les soupes du monde, illustré par Aurélia Fronty, édition Rue Du Monde.

Commençons par une soupe cajun façon jambalaya à la saucisse fumée, à l’ananas, aux piments et au riz complet…

 SAM_4887SAM_4888

Pour une brassée de lecteurs, toute une famille et 6 bols fumants :

4 belles saucisses fumées de porc blanc de l’Ouest de la Ferme Moguerou  (sur le marché de Sizun)

Un ananas

300 gr de riz complet

4 oignons rosés de Roscoff

4 belles tomates (en saison, sinon un bocal de tomates concassées, environ 400 gr)

Un poivron jaune (en saison,  sinon un petit bocal de poivron au naturel)

Un piment rouge bien charnu

Un litre et demi à deux litres de bouillon de poule ou de légumes (pour moi, du bouillon de poule au pot, c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/11/16/32937469.html )

Une cuiillère à soupe de paprika

Une cuillère à café de cumin en graines

Sel de Guérande

Poivre du moulin

Huile

 SAM_4899SAM_4904

Dans une cocotte à fond épais, faire fondre les oignons émincés dans une bonne cuillère à soupe d’huile. Ajouter les épices, les légumes et l’ananas détaillés en dés, la saucisse coupée en tranches épaisses, et laisser revenir quelques minutes avant de verser le riz. Bien remuer et mouiller avec le bouillon. Amener à ébullition, couvrir et laisser cuire à feu doux pendant environ trois quart d’heure.

Une belle soupe simple, colorée, généreuse. Un véritable plat complet, un rayon de soleil au cœur de l’hiver !