SAM_5196

Les bouchons sont de petites bouchées de viande cuites à la vapeur, parfumées et entourées d'une pâte fondante, façon ravioli. Cette spécialité emblématique de la cuisine réunionnaise est d’origine chinoise, fruit donc d’un joyeux mélange… Ce petit amuse-bouche très addictif se consomme en toutes circonstances (picoré en apéritif, dévoré dans un sandwich américain bouchons très populaire, poché dans une soupe chinoise aux légumes, passé à la friteuse pour une version croustillante, et même froid dans une salade pourquoi pas…) , se décline en une multitude de variations gourmandes (porc, poulet, crevette, poisson et souvent parfumé au gingembre ou au combava). Le bouchon est ainsi consommé à la Réunion tous les jours de toutes les manières et vit en bonne intelligence aux côtés d’autres gourmandises comme les bonbons piments, les gros piments farcis (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/11/09/30922291.html ) ou encore les samoussas…

 SAM_5199

Pour une trentaine de bouchons porc combava:

Pour la farce :

500 gr d’échine de porc blanc de l'Ouest bio

Une petite botte d'oignons verts ou un oignon rosé de Roscoff

Un petit bouquet de coriandre (cotomili) et de persil plat bio (sur le marché de Sizun)

Une cuillère à soupe de sauce d'huître (dans les épiceries exotiques comme La Caverne d'Ali Miam Miam à Landivisiau)

Une cuillère à soupe de sauce soja

Un combava

20 à 30 gr de rhizome de gingembre

2 cuillères à soupe de fécule de manioc

Poivre du moulin

Sel de Guérande

 SAM_5149

 

 

Pour la pâte:

4 blancs d'œuf du poulailler (voir plus selon la quantité de farce )

De la farine de blé (ou de manioc)

 SAM_5202

Passer au hachoir, grille assez fine, la viande découpée en cubes ainsi que le bouquet d’herbes, les oignons verts (ou l’oignon rosé) et le gingembre. Ajouter alors le sel, le poivre, le manioc, la sauce d'huitre, la sauce soja, le zeste très finement râpé du combava. Mélanger intimement.

Faire des boulettes de viande de la taille d’une bouchée. Une aide est précieuse car la tâche peut être fastidieuse (les enfants et petits-enfants ne se lassent pas de manipuler cette pâte un peu collante : pour une fois qu’on peut jouer avec la nourriture et la bénédiction des adultes [c’est un zeugme])…

SAM_5138

 

Battre sommairement les blancs d’œuf dans une assiette creuse ou un bol.

Disposer la farine dans une autre assiette ou un bol.

Ensuite, plonger chacune des boulettes dans le blanc d’œuf, puis les rouler une par une dans la farine. Renouveler l’opération une fois et déposer les boulettes, au fur et à mesure sur un plateau très légèrement huilé.

Porter à ébullition une grande quantité d'eau et y plonger délicatement les bouchons un par un. Dès  que les bouchons remontent à la surface, les récupérer à l’aide d’une écumoire et les déposer sur un torchon.

Ils peuvent ainsi attendre jusqu’au moment de les cuire à la vapeur (une quinzaine de minutes).

On peut également les congeler avant cuisson à la vapeur.

Servir les bouchons au bout de petites piques en bois avec des sauces diverses : soja, confit de piment (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/09/23/32671329.html ), aigre-douce, ketchup maison (c’est par ici  http://gouezou.canalblog.com/archives/2016/01/19/33237495.html ou par là   http://gouezou.canalblog.com/archives/2013/08/24/27887611.html ), etc. Un rhum arrangé vanille ou gingembre citron ne gâche rien dans ce contexte…