SAM_5540

PJ855_PdP18_AFF_40x60%20

Le Printemps de Poètes qui célèbre sa dix-huitième édition sur le thème du « Grand XXe - d'Apollinaire à Bonnefoy - cent ans de poésie » s’invite évidemment à l’école et propose de nouer des liens avec les anciens : aller à la rencontre des personnes âgées pour recueillir leurs souvenirs de classe, les poèmes qu’ils y ont appris et travailler ensemble pour les réapprendre, les dire ensemble…

Et l’issue d’une jolie matinée d’échange, voici une de ces réminiscences capturée, échappée d’une mémoire si fragile dans l’instant et si solide dans le rétroviseur…

Avant de partager un repas tous ensemble peut-être: et pourquoi par avec ce velouté de champignons aux graines de moutarde et aux éclats de noisettes? Qu'est-ce qui réunit autant les Humains qu'un bol de soupe et de poésie?

  

Le Repas préparé

Ma fille, laisse là ton aiguille et ta laine ;

Le maître va rentrer ; sur la table de chêne

Avec la nappe neuve aux plis étincelants

Mets la faïence claire et les verres brillants.

Dans la coupe arrondie à l’anse en col de cygne

Pose les fruits choisis sur des feuilles de vigne :

Les pêches que recouvre un velours vierge encor,

Et les lourds raisins bleus mêlés aux raisins d’or.

 SAM_0310

Que le pain bien coupé remplisse les corbeilles,

Et puis ferme la porte et chasse les abeilles.

Dehors le soleil brûle, et la muraille cuit.

Rapprochons les volets, faisons presque la nuit,

Afin qu’ainsi la salle, aux ténèbres plongée,

S’embaume toute aux fruits dont la table est chargée.

Maintenant, va puiser l’eau fraîche dans la cour ;

Et veille que surtout la cruche, à ton retour,

Garde longtemps, glacée et lentement fondue,

Une vapeur légère à ses flancs suspendue.

 

Albert Samain, poète symboliste français (1858 – 1900), extrait de Aux flancs du vase .

 SAM_0306

Pour 4 poètes, petits et grands :

250 g de champignons de Paris rosés frais  bio

250 gr de shiitakes frais bio

4 pommes de terre

2 beaux oignons rosés de Roscoff

Un litre de bouillon maison (pour moi, un joli bouillon de kig-ha-farz parfumé au blé noir)

1 cuillère à soupe bombé de moutarde anglaise à l’ancienne

 SAM_5545

Pour le service gourmand :

Des champignons émincés poêlés

50 gr de noisettes concassées torréfiées

Crème fraîche bio et crue

Du coulis de persil (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2014/07/11/30232743.html )

 SAM_5543

Éplucher les pommes de terre et les couper-les en cubes. Eplucher les oignons et les émincer. Brosser les champignons, couper le pied puis les détailler en quatre.

Faire fondre une très généreuse noix de beurre dans une cocotte à fond épais. Verser les oignons et les laisser dorer légèrement en remuant pendant quelques minutes.

Ajouter les champignons et les faire suer une dizaine de minutes en prenant soin de bien remuer. Poivrer généreusement. Un bon poivre noir de Madagascar fraîchement moulu fera l’affaire.

Ajouter alors les pommes de terre et recouvrir immédiatement et largement de bouillon.

Laissez cuire à frémissement pendant trois-quarts d’heure  à découvert. Faire le cas échéant l’appoint de bouillon : champignons et pommes de terre doivent être recouverts.

A l’aide d’un pied-mixer, mixer l’ensemble en velouté soyeux.

Ajouter alors une cuillère à soupe de moutarde et une belle cuillère à soupe de crème fraîche : mélanger soigneusement au fouet.

Servir très chaud dans des bols profonds et parsemer la surface de lamelles de champignons dorés au beurre et de noisettes torréfiées concassées. Partager joyeusement cette gourmandise…