SAM_0970

CHAPELLE TERRE ROUGE

Le cabri massalé a jeté l’ancre à La Réunion après l’avoir levé il y a bien longtemps d’un port de la côte de Malabar du sous-continent indien à l’occasion du recrutement massif et peu regardant des « engagés », une main-d’œuvre économique pour couper la canne sur les pentes douces des cirques et dans les plaines fertiles à l’issu de l’abolition de l’esclavage. Né du peuplement de l’île et du syncrétisme culturel et culinaire réunionnais, le cabri massalé est un ragoût populaire, parfumé et festif qui réunit autour des feuilles de bananiers généreusement garnies fidèles tamouls et invités gourmands à l’occasion des fêtes religieuses ouvertes, bruyantes et colorées comme Kali, Dipavali ou Cavadee. Le plus difficile –et ce n’est pas le moindre des paradoxes- était de trouver dans les monts d’Arrée de la viande fraîche de chevreau (cabri) sur un territoire émaillé d’élevages caprins laitiers. Défi relevé par le Gouezou et nous voilà attablés en bonne compagnie et en terrasse, sous un soleil vissé, autour d’un délicat ragoût de chevreau originaire d’Hanvec aux fragrances puissantes de massalé (un mélange d’épices : graines de coriandre, poivre noir, graines de cumin, cardamome, muscade, girofle, cannelle, piments et fenugrec), de gingembre, de curcuma, de kaloupilé, de coriandre fraîche, de piment et de tamarin.

Un voyage immobile vers les Mascareignes : ça lé bon ça !

 P1110867P1130007

Pour 4 à 6 voyageurs immobiles mais affamés:

1,5 kg de viande de cabri coupée en petits morceaux

2 oignons rosés de Roscoff

1 c à soupe de graines de cumin

6 gousses d'ail

3 petits piments secs (selon les goûts)

1 morceau de gingembre

2 tomates fraîches concassées

2 c à café de curcuma

2 c à soupe de massalé (on trouve ce mélange d’épices tout prêt dans les épiceries exotiques comme La Caverne d’Ali Miam Miam à Landivisiau)

1 poignée de feuilles de kaloupilé (feuilles de curry)

1c à soupe de pâte de tamarin

Un beau bouquet de coriandre fraîche

Huile de combava (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/09/08/32598756.html )

Sel de Guérande

Poivre noir du Kérala fraîchement moulu

SAM_0951SAM_0953

Piler au mortier le gingembre, l'ail et les tiges de la coriandre jusqu'à obtenir une pâte.

Dans une cocotte, faire dorer les morceaux de viande avec les graines de cumin dans quelques cuillères à soupe d’huile de combava. Ajouter les oignons émincés, puis la pâte de gingembre et d’ail.

Laisser colorer doucement et suer avant d’ajouter la tomate concassée, le poivre, le curcuma, le massalé, les feuilles de kaloupilé. Bien remuer à la cuillère en bois pour bien répartir les épices.

Mouiller à l'eau froide à hauteur de la viande et laisser mijoter au moins une heure, jusqu’à obtenir une sauce brune et courte enrobant une viande fondante.

SAM_0956SAM_0964

Servir avec un riz basmati cuit à la vapeur, des grains cuisinés et un rougail tomates (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2013/08/25/27892534.html ), en parsemant le cabri de coriandre ciselée.

SAM_0961