SAM_0241

 

13700070_1065989600117274_1280049633724179418_n

Le temps est à la fête à Douarnenez qui prend le relais à peine la rade de Brest a vu s’égayer dans le goulet la flottille bigarrée comme une nuée d’écoliers après la sonnerie de la fin de l’école… Le Port du Rosmeur qui a accueilli cette myriade turbulente, colorée et hétéroclite de  papillons de mer célèbre cette année les trente ans de cette aventure maritime estivale. On y rêve cette année du Siècle des Lumières, on embarque des yeux ou vraiment sur la flottille du XVIIIème, au travers des histoires des illumineurs, de la bataille navale déjantée. Le temps de partager un verre au «cachalot assoiffé», l’inénarrable taverne de la fête, picorer ces falafels des Monts d’Arrée aux petits pois et aux fèves.

 SAM_0233

Pour une vingtaine de falafels dorés à l’extérieur et vert atomique à l’intérieur

Tous les légumes et la plupart des herbes viennent de Biodivy sur le marché de Sizun :

1 Kg de petits pois frais du marché de Sizun

500 gr de fèves fraîches

6 gousses d'ail frais

Un beau bouquet de persil plat

Un beau bouquet de coriandre

Un bel oignon vert

1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude

2 cuillères à soupe de sésame doré

2 cuillères à café de coriandre en poudre

1 cuillère à café de graines d'anis vert

2 cuillères à café de cumin en poudre

1/2 cuillerée à café de piment en poudre

Sel de Guérande

Poivre noir du moulin

 SAM_0244

Pour la sauce fraîcheur:

Un yaourt de chèvre (ou de brebis) ou une faisselle des Chèvres Folles d’Emmanuelle

Herbes fraîches du jardin finement émincées : persil, coriandre, menthe bergamote, ciboulette, etc.

½ citron jaune (zeste et jus)

Huile d’olive fruitée

Piment frais rouge haché pour les amateurs

Sel de Guérande

Poivre du moulin

 SAM_0235

Ecosser les petits pois. Mieux vaut ne pas utiliser de petits ultra frais mais plutôt des fins de cageots (à négocier avec le maraîcher) car il faut de petits pois un peu secs (l’eau de végétation est l’ennemi numéro un du falafel !).  Même chose avec les fèves qu’il faut peler de plus.

On obtient un peu plus de 500 gr de petits pois et de fèves. Ne pas les laver (ils étaient à l’abri dans leur cosse bio !).

Les placer, crus donc, dans un mixeur, avec les gousses d’ail pelées, les herbes aromatiques (lavées, essorées et séchées), sel, épices et le bicarbonate.

Mixer par petits coups pour obtenir une pâte qui colle un peu. On ne cherche pas ici à obtenir une purée lisse mais en laissant une minute au mixeur, on obtient une belle texture avec ces petits morceaux minuscules. Lorsqu’on tassera cette pâte en palets (ou en boulettes), elle va s'agglomérer (cela garantit que les falafels ne vont pas se déliter dans le bain de friture).

Bien mélanger et ajouter  les graines de sésame torréfiées. On obtient donc une pâte d’un joli vert émeraude.

SAM_0241

Constituer alors des boulettes avec les mains humides. On peut aussi aplatir ces boulettes en palets, on façonner des quenelles… Chacun fait ce qui lui plaît !

Plonger alors les falafels dans un bain de friture. Lorsqu’on atteint une belle couleur brune, les égoutter sur du papier absorbant. Servir bien chaud avec une sauce très fraîche, par exemple un yaourt de brebis ou de chèvre fouetté avec du jus de citron, un soupçon de zeste finement râpé,de la menthe émincée, du sel et du poivre.

Ces petites bouchées font merveille à l’apéritif mais constituent aussi une petite entrée accompagnées d’une salade. En pique-nique, c’est également délicieux…

On peut également les réaliser la veille et les réchauffer à four chaud pendant une dizaine de minutes pour qu'ils retrouvent leur texture croustillante...