SAM_1975

Les boîtes rondes en copeaux de bois qui abritent le camembert(peuplier, sapin, épicéa du Jura, etc.) avec image illustrée n’apparaissent qu’à la fin de la décennie 1880, près d’un siècle après la date légendaire d’apparition de ce fromage, c’est-à-dire quand on se préoccupa d’améliorer et d’accroître le transport par train des fromages jusqu’à Paris, en empilant ceux-ci sans risque d’écrasement.

Très tôt ces étiquettes, à fond blanc puis décorées de couleurs vives, commencèrent  à être conservées, collées au mur ou dans un cahier d’écolier, car alors seules les images saintes et les images d’Epinal les concurrençaient: ces images disent beaucoup du temps dont elles témoignent; enfin elles sont collectionnées par les grands et les petits : on créa pour elles et leurs collectionneurs les noms prétentieux de « tyrosème » et « tyrosémiophile » (« tyros », fromage, et « séma », signe, signal), difficiles à comprendre et à mémoriser  pour ceux qui ignorent le grec ancien…

camembert52camembert36

Qu’importe la tyrosémiophilie –qui a toujours ses étranges adeptes près d’un siècle et demi après -, rôtissons un joli camembert bien fait en compagnie de tomates cerises confites à l’huile de l’olive, une poignée de pignons, une pointe d’ail et un voile d’origan du jardin et de poivre du moulin…

 camembert42

Pour deux tyrosémiophiles affamés:

Un camembert au lait cru bio et bien fait de la Ferme Kernevez Boulogne (à Chateauneuf-du-Faou)

Un bocal de tomates cerises séchées et confites à l’huile d’olive (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2016/06/25/34011700.html  )

Deux cuillères à soupe de pignons de pin torréfiés

Une cuillère à soupe de feuilles d’origan

Une petite gousse d’ail

Poivre du moulin

 SAM_1965SAM_1961

Faire torréfier doucement dans une poêle pendant une petite dizaines de minutes les pignons de pin.

Prélever les feuilles d’origan et les émincer très finement.

Avec un couteau bien aiguisé, couper la partie supérieure du camembert. Déposer le camembert dans un plat, recouvrir toute la surface du camembert de tomates, puis répartir les pignons et enfin saupoudrer d’origan et de poivre. Terminer par la petite gousse d’ail pilée.

Préchauffer le four sur 200°.

SAM_1971SAM_1974

Enfourner pour dix à quinze minutes (il faut juste chauffer et faire fondre le fromage).

Servir bien chaud avec des pommes de terre cuites à la vapeur et une petite salade craquante de roquette et de pousses d’épinard. Et un petit verre de Beaujolais nouveau !

camembert72