SAM_1810

Après Mardi Gras et avec le Mercredi des Cendres, nous entrons dans une période de Carême...

Le carême est une période de jeûne et d'abstinence de quarante jours que le christianisme a instituée au IVe siècle en référence aux quarante jours de jeûne de Jésus-Christ dans le désert. Le jeûne est allégé les dimanches et le jour de l'Annonciation mais il n'est pas interrompu. Le carême se termine par une période de jeûne et de célébrations plus intenses, la Semaine Sainte.

800px-Le_combat_de_Carnaval_et_de_Carême_Pieter_Brueghel_l'Ancien

L'Église catholique demande aux fidèles de jeûner au minimum les jours du mercredi des Cendres et du Vendredi saint. Mais la pratique réelle du jeûne est difficile à mesurer. Le début du Carême est le Mercredi des Cendres, précédé par le Mardi Gras et le Carnaval (du latin carnelevamen qui signifie « ôter la viande »). Les catholiques sont invités également à marquer le Carême en se privant d'une chose qu'ils aiment, pas nécessairement de la nourriture.

Que reste--t-il dans le monde d'aujourd'hui de ces recommandations religieuses? Pas grand chose, si ce n'est, tout de même, la tradition silencieuse de manger maigre — c'est-à-dire de s'abstenir de viande et de plat à base de graisse animale — le vendredi qui se perpétue comme un habitus, notamment dans les cantines scolaires, les maisons de retraite mais également les resaturants notamment ouvriers.

« Il est dix heures dans ces vesprés,
Le carême est arrivé, le carême est arrivé
Le carême est arrivé nous sommes en pénitence,
Jusqu’à la Casimodo faudra qu’les filles attendent » (Rond de Saint-Vincent)
"Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit." (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray) Voilà qui justifie de succomber, à l’orée du carême, à cette traîtreuse douceur, un cheesecake au choco lichou, chocolat et noisettes grillées.

CHOCO LICHOU

Pour 6 à 8 gourmands pour un dessert tout doux
Pour la base biscuitée:
180 g de sablés maison beurre salé
75 g de beurre salé
50 gr de pâte de noisettes torréfiées (noisettes torréfiées puis mixées pendant une grosse dizaine de minutes jusqu’à obtenir une pâte presque liquide)
Pour la crème à la vanille:
300 g de fromage blanc au lait entier qui s’égoutte tranquillement depuis la veille au frais
3 g de sel
100 g de crème fraîche épaisse
50g de sucre blond
1 cuillère à café de vanille Bourbon en poudre
2 gros œufs du poulailler
Un pot de choco lichou (pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes) http://gouezou.canalblog.com/archives/2013/11/07/28383268.html
2 à 3 cuillères à soupe de cacao en poudre

 

 

Préchauffer le four à 150°C.
Réaliser d'abord la base biscuitée: faire fondre le beurre sur feu doux. Réserver. Dans un mixeur, réduire les biscuits en poudre. Mettre la poudre de biscuit dans un saladier, y ajouter le beurre fondu et la pâte de noisette, puis mélanger intimement.

Verser ce mélange au fond d’un moule (le mieux étant d’utiliser un cercle à bords hauts posé sur une plaque à pâtisserie et sur une feuille de papier sulfurisé). Tasser du bout des doigts en tapotant en ménageant un petit bord pour guider la crème et la contenir pendant la cuisson. Placer la plaque au frais.
Dans un saladier, mettre le fromage blanc, le sel, la crème, le sucre et la vanille. Mélanger intimement mais rapidement (car il ne faut pas rendre l’appareil liquide en le fouettant trop). Ajouter les deux œufs et mélanger.
Sortir la base biscuitée du réfrigérateur et déposer au centre 4 à 5 (ou plus !) cuillères à soupe de choco lichou (la pâte à tartiner chocolat noisette maison).

SAM_1823SAM_1905

Garnir le moule de la préparation, lisser la surface avec le dos d'une cuillère à soupe et enfourner pour 30 minutes. Au bout de ce temps-là, le cheesecake doit être encore un peu tremblotant, c'est très important. Même si le cheesecake ne semble pas assez cuit, éteindre le four et laisser refroidir complètement toujours dans le four, porte fermée. Placer ensuite au frais –mais pas au réfrigérateur- pendant environ quarante-huit heures. Toutefois, il est tout à fait possible de craquer et de dévorer le gâteau à peine refroidi, voire tiède… Question de capacité de résistance à la tentation et de maîtrise de soi. Très personnel donc.

SAM_1916SAM_1907


Au moment de servir, avant de décercler passer un petit couteau bien aiguisé sur le tour du gâteau puis ouvrir le cercle et l’ôter délicatement. Faire glisser tout doucement le cheesecake de la feuille de cuisson au plat de service. Saupoudrer toute la surface du gâteau de cacao en poudre (à l’aide d’un chinois) pour un effet velours.
Succomber.