SAM_0612

Au printemps, c'est dans les bois nus

Qu'un jour nous nous sommes connus.
Les bourgeons poussaient vapeur verte.
L'amour fut une découverte.
Grâce aux lilas, grâce aux muguets,
De rêveurs nous devînmes gais.
Sous la glycine et le cytise,
Tous deux seuls, que faut-il qu'on dise ?
Nous n'aurions rien dit, réséda,
Sans ton parfum qui nous aida.
Charles Cros
SAM_0705SAM_0707
L'arrivée, même éminemment symbolique, du printemps illumine les jardins, les talus et les sous-bois, enchante la plume des poètes, donne des ailes aux artistes et réjouit tous les cœurs... Cette renaissance s'invite aussi à table avec ce camembert rôti à l'aillet du marché et à l'ail triquètre dont les clochettes blanches donnent au Gouezou des faux airs de 1er mai!
Pour deux personnes

Un camembert au lait cru bio et bien fait de la Ferme Kernevez Boulogne

Un beau bouquet d'ail triquètre

Une petite botte d'aillet

2 cuillères à soupe de sirop d'érable bio

Poivre du moulin

 SAM_0619

Avec un couteau bien aiguisé, tailler en croisillons la surface du camembert avant de déposer le camembert dans un plat. Poivrer généreusement et arroser de deux cuillères à soupe de sirop d'érable.

Préchauffer le four sur 200°.

Enfourner pour dix à quinze minutes (il faut juste chauffer et faire fondre le fromage). Au sortir du four, parsemer d'aillet et d'ail triquètre finement émincé.

SAM_0622

Servir avec des pommes de terre nouvelles cuites à la vapeur et une petite salade craquante de krampouez mouzig mise en valeur par quelques gouttes de réduction de jus de pommes Germaine de Brasparts et quelques cristaux de fleur de sel de Guérande.