SAM_3380

« Ô ma lumière, ne t'éteins jamais. Songe que sans toi, mon cœur ne serait que douleur et ténèbres. Aimer, c'est vivre, aimer, c'est voir, aimer, c'est être. » (lettre de Victor Hugo à Léonie d’Aunet)

SAM_0123

Voici venue au jour du monde la si jolie Léonie dans le creux des bras de Jeanne et Thomas. Nul doute que sa grande sœur Louise, exquise demoiselle, partagera jeux et secrets, mais aussi, un peu chipie, lui en fera voir de toutes les couleurs : c’est de bonne guerre et ça trempe le caractère !

Ces deux sœurs jolies partageront aussi sûrement un jour cette panna cotta soyeuse, douce et acidulée à la noisette, à la rhubarbe et à l’angélique. Bienvenue Léonie !

 

Pour 6 petites verrines tout en contraste:

75 cl de lait entier bio et cru de vache Bretonne pie noir (ou d’un mélange de crème liquide et de lait)

2 poignées de pioka ou 4 feuilles de gélatine ou l’équivalent d’agar-agar

80 gr de sucre en poudre

100 gr de noisettes (sans les coques)

Un pot de compote de rhubarbe et d’angélique (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2016/06/20/33991384.html )

106951649_o111289976_o

Préchauffer le four sur 200°. Enfourner les noisettes disposées dans un plat métallique pour une quinzaine de minutes. Ôter du four, laisser refroidir un peu et mixer grossièrement les noisettes torréfiées. Réserver deux cuillères à soupe de noisettes mixées pour la finition.

Dans les verrines qui accueilleront les panna cotta, répartir la petite compote acidulée, soyeuse et parfumée de rhubarbe et d’angélique.

Amener le lait à ébullition dans une grande casserole et verser la poudre de noisette. Eteindre le feu et laisser refroidir à couvert.

SAM_3382SAM_3378

Lorsque le lait a refroidi, les noisettes ayant infusé, filtrer le tout au chinois. Laisser la gélatine se réhydrater dans un récipient d’eau fraîche. Prélever un peu du lait infusé (l’équivalent d’un petit verre), le placer dans une petite casserole, l’amener à ébullition avec le sucre et y ajouter alors la gélatine essorée. Eteindre le feu, bien mélanger puis ajouter ce mélange au reste du lait. Verser en verrines tout doucement sur la compote, laisser refroidir puis placer au réfrigérateur quelques heures (une nuit).

Au moment de servir, ajouter quelques pincées de noisettes mixées, autant pour faire joli que pour le croquant! Un dessert soyeux, parfumé, acidulé, tout en contraste !