100_3117

Et le Tour de France s’invita cette année encore sur le pas de porte du Gouezou…

Contrairement à la plupart des grands évènements sportifs  comme la Coupe de monde de football qui se déploient dans des temples dédiés, le Tour de France déroule depuis 1903 ses forçats de la petite reine au cœur de la vie des gens ce qui en fait donc un évènement tout à fait différent, notamment sur le plan économique… Le Tour de France, contrairement à un championnat du monde ou un grand tournoi de foot, de hand ou de basket, ne peut faire payer directement les douze millions de spectateurs qui viennent se masser le long des trois mille kilomètres de route.

100_4447100_4425

Si les villes étapes financent une partie de cette très grosse machine, les marques privées mettent aussi joyeusement la main à la poche, ce qui leur permet de s’exposer médiatiquement  sans entraves dans l’espace public. La  caravane publicitaire du Tour, qui accueille une quarantaine de marques chaque année et précède bruyamment l’arrivée des athlètes, développe un marketing  très populaire. Enfin, si certaines marques investissent directement dans les équipes, la moitié des ressources de l’événement provient des droits de diffusion, versés par France Télévisions et l’ensemble des télévisions du monde,  car le Tour est diffusé dans 190 pays, auprès de 3,5 milliards de téléspectateurs. Quant aux cyclistes, ils sont en quelque sorte les dindons de la farce, bien moins payés que leurs homologues footballeurs…

100_4427100_4430

Sizun en habits de fête –on voit émerger un étonnant art populaire, joyeux, décomplexé et coloré, qui n’a peur de rien, le bon goût repassera- verra donc passer à toute allure la caravane puis le peloton ce jeudi, qui traverseront tout deux  le bourg d’ouest en est, ignorant superbement l’enclos, la porte triomphale et la jolie sirène goguenarde. Parti de Brest, ce défilé tonitruant et coloré filera ensuite vers Commana passant non loin du Gouezou, quittant le bocage avant de s’attaquer aux cols usés de l’Arrée et de fuir vers Mur-de-Bretagne sous les hourras et les encouragements stridents des afficionados massés de part et d’autre de ce chemin de croix.

100_4440100_4434

Mais ce n’est pas la première fois que le Tour de France vient sillonner les montagnes de l’Arrée et le bourg de Sizun : en 1962, la sixième étape du Tour reliant Dinard à Brest menait les coureurs à l’assaut du Roc’h Trévézel, côte de 4ème catégorie, avant de passer une première fois devant l’arc de triomphe de l’enclos ; en 1974, c’est dans l’autre sens, de Brest à Saint-Pol-de-Léon –où fut remis un bouquet d’artichauts à l’heureux vainqueur-, que le peloton avait traversé Sizun, passant à nouveau devant notre jolie sirène de l’arc de triomphe, en direction des montagnes. Sizun peut donc s’enorgueillir d’avoir vu passer deux fois au pied de son arc de triomphe les coureurs du Tour de France, bien avant Paris et son arc de triomphe place de l’Etoile. L’arrivée du Tour ne s’y fait en effet que depuis 1975. Et toc.

Enfin, en 1998, alors que la Coupe du Monde de football venait d’être décrochée par la France, la Bretagne -et plus particulièrement les monts d’Arrée- accueillait à nouveau le Tour de France, de Saint-Sauveur à Commana. Bis repetita placent ?

100_4442100_4436

Bref, si les cyclistes du Tour de France viennent aussi souvent dans l’Arrée, c’est certainement à la recherche de la potion magique du Yeun Hellez, soigneusement préparée par les fées et les sirènes, jalousement gardée par les korrigans et les poulpiks et que les industriels peinent tant à reproduire, c’est évident. Pour que les coureurs du Tour tournent le dos aux poisons du dopage, voici une petite fiole de cet élixir émeraude à l’huile d’olive, au céleri sauvage et au vert de poireau nouveau. Pour donner des ailes magiques et saines aux forçats de la petite reine…

 100_4439

Pour un petit flacon émeraude :

70g de vert de poireau nouveau

1 petit bouquet de céleri sauvage (tiges et feuilles)

200ml d’huile d’olive première pression à froid

 

Emincer très finement le vert de poireau ainsi que le céleri vert. Verser le tout avec l’huile dans un mixer ou, mieux encore, dans un blender. Mixer assez longuement jusqu’à avoir une texture très lisse et un mélange d’une jolie couleur émeraude. Filtrez au chinois, placer en petite fiole.

100_3118

Cette huile très fraîche, parfumée et végétale parfume joliment les légumes d’été, les grillades de viandes ou de poissons ainsi que les fruits de mer au retour d’une joyeuse partie de pêche à pied sur l’estran.

Se conserve très bien jusqu’à une petite semaine au réfrigérateur. Il faut juste penser à l’en sortir un petit quart d’heure avant de l’utiliser (car l’huile va figer au froid).