29 octobre 2018

Elisa Mercoeur, les Grands Hommes et une verrine multicolore et parfumée!

« Lorsque je vins m’asseoir au festin de la vie, Quand on passa la coupe au convive nouveau, J’ignorais le dégoût dont l’ivresse est suivie, Et le poids d’une chaîne à son dernier anneau. » (Elisa Mercoeur) C’est dans un pays meurtri par l’orage révolutionnaire -et alors que la lame de la guillotine n’a pas encore séché au lendemain de la Terreur- que voit le jour l’étoile filante bretonne du Romantisme français. L’histoire retiendra simplement qu’une petite fille vit le jour au mitan de 1809, une plume délicate greffée au... [Lire la suite]