30 novembre 2018

Le Roman de la Bague, la malédiction du diamant bleu et un aspic de légumes d'été aux herbes et sa mousse de chèvre frais

« Qu'est-ce qu'un diamant, si ce n'est un peu de boue lumineuse? » s’interrogeait Joseph Joubert dans ses Carnets. Et, en effet, un diamant n'est qu'une pierre jusqu'à ce que l'esprit humain lui accorde une valeur et « Le tailleur de diamant en façonne les facettes de manière que le rayon qui pénètre dans la gemme par l'une d'elles ne peut en sortir que par la même. - D'où le feu et l'éclat. » (Paul Valéry). Voici l’histoire d’un caillou, un diamant bleu, qui fut l’objet de toutes les convoitises, les légendes et... [Lire la suite]

28 novembre 2018

Brest, nid d'espions: espionnage, opium, dame blonde et pintades rôties au lambig et aux légumes d'hiver

Le 2 mars 1935 au petit jour, une belle dame blonde accompagnée d’un officier de la Royale en civil sont arrêtés «de façon spectaculaire» à la gare de Brest, alors qu’ils s’apprêtaient à prendre le train de six heures pour Paris. C’est ainsi que la presse de l’époque, et notamment La Dépêche de Brest, rapporte ce qui n’est, à ce moment-là, encore qu’un simple fait-divers. Le public français de l’époque, fasciné, s’enflammera pour ce qui va devenir très vite une rocambolesque affaire d’espionnage dans la cité du Ponant, sur fond de... [Lire la suite]
22 novembre 2018

Comment s'est formé le lac du Drennec et des légumes d'automne rôtis en gelée

Lieu de balades dominicales postprandiales, le lac du Drennec attire aujourd’hui les amoureux de la nature qui y cohabitent au gré des saisons, sur sa surface comme sur son pourtour. Pêcheurs de truites et marins d’eau douce, cavaliers et randonneurs, bâtisseurs de châteaux de sable et cueilleurs de champignons s’y côtoient donc dans un environnement préservé d’un calme absolu que ne vient troubler l’été seulement le rire des enfants et l’envol maladroit des cormorans. Bref, il fait bon vivre et se ressourcer dans cet environnement... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2018

Une vieille, un vieux, un marmouz viann, le secret du bonheur et un pain noir cacaoté au laezh ribot

  « Carpe diem quam minimum credula postero » écrivait sagement Horace en 22 av. JC ce que Lecomte de Lisle a traduit en 1873 par « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain ». Oh oui, profiter du jour, c’est bien ce que la vieille et le vieux de Trédudon auraient dû faire… Il y a bien longtemps, au temps où il faisait froid en hiver et chaud en été, se trouvait à Trédudon, sur le toit de ce monde, une toute petite maison sombre et basse, construite en pesant granit et recouverte de lourdes... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 novembre 2018

Madame de Duras, Brestoise féministe et avant-gardiste, et un pot-au-feu créole au boeuf Black Angus

Que serait le monde si l’on avait admis au panthéon de l’histoire ces femmes en avance sur leur temps et remplacé les élucubrations savantes de Gobineau -et son nauséabond Essai sur l’Inégalité des Races Humaines- par l’humanisme éclairé de Mme de Duras et de son héroïne Ourika ? Revenons quelques semaines en arrière. Avant de nous plonger à corps perdus dans la poésie, nous poursuivons avec les candidats aux concours enseignants l’étude du théâtre et, à l’occasion d’une plongée dans le théâtre d’outre-mer, nous nous penchons sur... [Lire la suite]
13 novembre 2018

Un Bleiz Rouz, un baleer bro et un dragon pour un far forn aux fruits rouges

C’était il y a longtemps, bien longtemps… En ce temps-là, il y avait peu de chasseurs mais beaucoup de loups dans les montagnes de l’Arrée, des loups féroces et toujours affamés qui égorgeaient joyeusement et engloutissaient avec enthousiasme quelques moutons paissant les bruyères, et faisaient parfois subir le même sort à une petite vache pie noir ou deux, ainsi que, de temps à autre, aux enfants qui les gardaient dans la lande rase et la montagne usée. C’était comme cela, on faisait avec, la vie était dure certes mais un... [Lire la suite]
11 novembre 2018

Le miracle de la soupe, la paix fragile et la soupe miraculeuse du Gouezou

« Connaissez-vous, nous dit un soir la très vieille Mayonne alors qu’une soupe de légumes fumait sur le poêle ronronnant et que les crêpes de blé noir s’empilaient sur un torchon de lin, connaissez-vous le « miracle de la soupe » ? C’est une bien vieille histoire, elle n’en est pas moins vraie. Il y a bien longtemps, vraiment très longtemps, j’étais alors une toute petite fille habitant le hameau du Gouezou… La Toussaint venait de passer, les tombes étaient fleuries, les morts du quotidien avaient été honorés et l’on venait tout... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2018

Compère Lapin qui voulait être encore plus malin, curry légumineuses, légumes, fruits et herbes fraîches

Gwechall ' oa gwechall ha hirio zo un amzer all." : "Autrefois était autrefois, et aujourd'hui est un autre temps. Ecoutez et vous entendrez. C'est un conte extraordinaire cent fois plus vieux que père et mère mais il faut seller votre chien, si vous voulez comprendre bien… Un beau jour, Compère Lapin, qui vivait au Gouezou dans une très jolie garenne et qui était déjà très très malin, se dit qu'il n'était pas assez malin. On ne se contente assez rarement de ce qu’on a. Alors il prit une grand échelle et il alla trouver son... [Lire la suite]
06 novembre 2018

Les Bretons dans la tourmente de la Grande Guerre et un pain de la liberté au blé noir, au jus de pomme et aux graines de lin

  « La Victoire avant tout sera De bien voir au loin De tout voir De près Et que tout ait un nom nouveau » (La Victoire, Calligrammes, Apolinaire) On sait que les Bretons ont payé un très lourd tribut lors du premier conflit mondial, ce qui a d’ailleurs été l’occasion de vifs échanges et d’âpres polémiques autour des chiffres (on a longtemps soutenu  que 240 000 Bretons y a avait été sacrifiés, souvent en première ligne). Si le chiffre de 140 000 est sans doute plus près de la vérité, il n’en... [Lire la suite]