29 janvier 2019

L'histoire du baptistère de Guimiliau contée à Yvonne Jean-Halfen et des cannelés au chocolat noir et au rhum

«Vous ne savez pas combien l'image du Paradou est douce et réconfortante, bienfaisante à un artiste» (Mathurin Méheut, lettre adressée à Yvonne Jean-Haffen, 1940). Bien entendu, en ce début 2019, la nouvelle n’a pas fait la une de la presse et n’a pas affolé les réseaux sociaux : la demeure dinannaise (que Mathurin Méheut avait surnommée le « Paradou ») d'Yvonne Jean-Haffen vient de recevoir fort discrètement le label "Maison des Illustres". Cette distinction, accordée par le Ministère de la Culture, valorise les... [Lire la suite]