Légumes et viandes pour des repas légers et parfumés

21 avril 2017

Ravolig ha farz ou des ravioles de blé noir au kig ha farz

C’est LE plat emblématique du Léon. Plat très complet, le kig ha farz signifie « viande et far ». Si la cuisson de ce plat est longue, elle n’en reste pas moins simple, puisqu’elle ne nécessite peu de manipulation et  aucune surveillance… Le kig ha farz gagne à être servi dans des plats généreux pour régaler de grandes tablées festives d’un repas convivial et particulièrement roboratif. On peut servir à part le bouillon dans des bols. Garnir chaque assiette d’un assortiment des viandes moelleuses, des légumes parfumés, d’une... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 février 2017

Le roi Portzmarch aux oreilles de cheval, une effilochée de queue de boeuf au blé noir

Il vous faut apprendre, je crois, Comment il était une fois ... un roi qui portait le nom de Marc’h, roi de PortzMarch. Marc'h signifie, comme vous le savez, cheval en langue bretonne. Ce roi Marc'h avait son palais à PortzMarch, près de Douarnenez. Marc'h, roi de PortzMarch, possédait un cheval comme jamais on n'en a vu et jamais on en verra de semblable en ce bas monde. Crinière au vent, il faisait des bonds si légers à travers les landes, par-dessus les montagnes, et d'un bord à l'autre des vallées, que ses sabots ferrés... [Lire la suite]
22 décembre 2016

Solstice d'hiver et courge patidoux farcie à la saucisse de Molène, à la blette et aux pistaches

  Le solstice d’hiver résonne du « Sol Invictus », soleil invaincu, célébration du retour de la Lumière à partir de la nuit la plus longue. Ce moment où l’année bascule correspond donc d’avantage à la renaissance annuelle du Soleil si chère à la civilisation celte –on quitte sans regrets les mois noirs-, plutôt qu’à la venue d’un Christ dont on ne sait dire historiquement en quelle saison il est né.Noël est donc notamment à l'origine une fête païenne celte qui célèbre le solst...ice d'hiver : la fête d'Yule. Les symboles de... [Lire la suite]
04 décembre 2016

Camembert rôti aux tomates confites, pignons torréfiés,origan et ail pour tyrosémiophiles affamés

Les boîtes rondes en copeaux de bois qui abritent le camembert(peuplier, sapin, épicéa du Jura, etc.) avec image illustrée n’apparaissent qu’à la fin de la décennie 1880, près d’un siècle après la date légendaire d’apparition de ce fromage, c’est-à-dire quand on se préoccupa d’améliorer et d’accroître le transport par train des fromages jusqu’à Paris, en empilant ceux-ci sans risque d’écrasement. Très tôt ces étiquettes, à fond blanc puis décorées de couleurs vives, commencèrent  à être conservées, collées au mur ou dans un... [Lire la suite]
03 décembre 2016

Fait-divers légumier et verrine betterave à l'orange, fromage blanc au sel fumé et pétales de calendula

"Une betterave gisait En travers de la route Tombée d'un camion Sans doute Et déjà séparée De la part d'elle-même Qui avait roulé Un peu plus loin Au bas côté Dans le fossé Elle était compacte Et terreuse Stoïque et résignée Au milieu des débris Boueux De son champ natal On voyait sur le bitume Les traces de roues Du véhicule Qui avait là C'était sûr Procédé à un écart Inattendu Et pour elle Hélas Fatal Et dans ce jour levant Dans ce bout Du Vexin normand On avait gratitude Pour cette ultime posture ... [Lire la suite]
17 septembre 2016

Le coup du lapin: un rêve de brochettes aux noisettes, au miel et au pinceau...

  Dis grand-mère, tu l'as vu le lapin bizarre? demande Arthur -4 ans- de sa petite voix décomplexée, claire et flûtée au beau milieu d'un aéropage de visiteurs chenus, silencieux et compassés devant l'immense travail du très grand artiste Marc Chagall. Euh, non, pas vu. Tu me le montres? Cavalcade attentive au pied des cimaises, le nez en l'air... Regards bienveillants, amusés et courroucés. Rêve, 1924, Marc Chagall. Ancien titre, Le Lapin. Un autre regard... Jusqu’au début du mois de novembre (il serait dommage de poser un... [Lire la suite]

28 août 2016

Des korrigans, des poulpikans et des moutons: gigot de brebis caramélisé au miel et chutney de menthe bergamote

Il était une fois, dans les Monts d’Arrée, une fratrie de trois moutons gambadant sous les frondaisons: le benjamin, un tout petit agneau d’un an au pelage soyeux, le cadet, un jeune mouton de deux ans au lainage épais et l’aîné, un beau mouton de trois ans aux belles cornes. Au terme d’une chouette déambulation dans une jolie forêt de hêtres et de chênes, les voilà qui souhaitent rentrer à la Bergerie du Squiriou, le soir venant. Mais voilà que se profile, au bout du chemin, un pont de bois jeté au-dessus d’une rivière enchantée... [Lire la suite]
09 août 2016

Il était une fois une princesse qui aimait les perles de pluie... mais aussi cette terrine de boeuf au combava et à la coriandre

Il était une fois, dans un pays lointain de soleil et d’ondée, d’ombres et de lumières, de chaleur et de parfums, une délicieuse petite princesse qui adorait la saison de pluie. Dans le palais d’été, alors s’abattait la généreuse mousson, la petite princesse aimait s’asseoir sous la varangue pour contempler les fils d’eau qui tombaient du ciel. Elle aimait par-dessus tout les gouttes de pluie étincelantes qui s’évanouissaient à peine le sol touché… elle aurait tellement voulu les garder pour les admirer tout au long de... [Lire la suite]
13 juin 2016

Redorer le blason du boudin noir: parmentier de boudin au blé noir, rhubarbe et compote d'oignons rosés de Roscoff.

  « Quel animal admirable que le cochon ! Il ne lui manque que de savoir faire lui-même son boudin. » (Jules Renard) Aucune fée ne s’est penchée sur le berceau de cette spécialité charcutière… Disgracieux dans sa dénomination comme dans son aspect, le boudin fait encore aujourd’hui se bidonner des brassées de garnements et froncer le nez d’une bonne partie des convives. Au dernier sondage réalisé à la cantine du Gouezou, 50 % des hôtes ont déclaré détester le boudin. La faute encore une fois à des réminiscences... [Lire la suite]
30 mai 2016

Salade de courgettes mi-cuites à l'aigre douce et mousse de chèvre frais: un petit goût de printemps, un avant-goût d'été...

  Déjeuner en terrasse, sous le soleil exactement. Une petite entrée toute légère pour maintenir le cap et la motivation! Une salade croquante de courgettes mi- cuites au vinaigre de cidre, au cumin et au miel sous une mousse au fromage de chèvre frais. Une pluie de ciboulette ciselée et un voile de piment. On ronronnerait bien au soleil. On irait bien traîner ses guêtres du côté du lac sous les frondaisons. Mais non! Salade de courgettes mi-cuites à l'aigre-douce pour 4 à 6 personnes 6 courgettes moyennes bio et bien... [Lire la suite]