Légumes et viandes pour des repas légers et parfumés

12 mars 2019

Naïg Rozmor, Bretonne du monde en poésie; et des crevettes caramélisées aux épices douces et à la menthe bergamote

Mais qu’est-ce que la poésie, cet étrange objet littéraire, savant ou populaire, déclamé ou murmuré, dit ou chanté ? C’est peut-être Naïg Rozmor qui en parle le mieux et en esquisse un portrait sensible, à la façon de Pour Faire le Portrait d’Un oiseau de Prévert : « La poésie, il faut la mettre en condition. Il faut l'encourager pour qu'elle s'ancre. Elle flotte dans l'univers, il y a une force mystérieuse qui anime tout ça. Elle vit en nous, autour de nous, alors on ouvre une lucarne, on la saisit. Il ne faut pas la laisser... [Lire la suite]

26 février 2019

Premier tour du monde pedibus cum jambis, un breton polyglotte et du filet de boeuf mariné à l'orange sanguine confite

« Avec ses quatre dromadaires Don Pedro d’Alfaroubeira Courut le monde et l’admira. Il fit ce que je voudrais faire Si j’avais quatre dromadaires.» (Apollinaire) Sur les terres et sur les mers, à pied, à cheval, à dos d’éléphant ou de dromadaire, en galion ou en charrette, le jeune breton Pierre Malherbe courut le vaste monde au couchant du XVIème siècle, non pour la gloire ou la renommée mais bien pour des raisons originellement plus bassement mercantiles. On sait toutefois aussi que ce vaste monde, il l’admira profondément... [Lire la suite]
20 février 2019

La Java Bleue, le blues de Fréhel et une salade d’hiver endive, poireau et orange sanguine

« Quand j’ai trop le cafard, je change d’époque, confie Tania, prostituée fanée et femme usée, à son ami de Pépé le Moko dans le film éponyme de Jean Duvivier (1936). Je pense à ma jeunesse, je regarde ma vieille photo et je me dis que je suis devant la glace. Je remets un de mes anciens disques du temps où j’avais tant de succès à la Scala, boulevard de Strasbourg. Je paraissais en scène dans un décor champêtre avec un projecteur rouge braqué sur mon visage pâle… et je chantais… » C’est Fréhel qui prête son corps... [Lire la suite]
01 janvier 2019

Odette et Marion, méharistes aux semelles de vent, et une petite salade tiède de lentilles à la butternut rôtie

C’est un magnifique, un authentique, un émouvant coup de foudre qui emporte, à l’aube des sombres années trente, deux vies et lie à jamais le destin de Marcelle, discrète mais déterminée, et celui d’Odette, fantasque et affranchie. Les amours saphiques, si elles ont été tolérées à la fin du XIXème comme une incongruité d’artistes, sont vouées à une discrétion absolue et frappées d’un déni social puissant. On regarde ailleurs.  Sur une page de son agenda, Marcelle dessine, comme une adolescente, un attendrissant cœur... [Lire la suite]
30 novembre 2018

Le Roman de la Bague, la malédiction du diamant bleu et un aspic de légumes d'été aux herbes et sa mousse de chèvre frais

« Qu'est-ce qu'un diamant, si ce n'est un peu de boue lumineuse? » s’interrogeait Joseph Joubert dans ses Carnets. Et, en effet, un diamant n'est qu'une pierre jusqu'à ce que l'esprit humain lui accorde une valeur et « Le tailleur de diamant en façonne les facettes de manière que le rayon qui pénètre dans la gemme par l'une d'elles ne peut en sortir que par la même. - D'où le feu et l'éclat. » (Paul Valéry). Voici l’histoire d’un caillou, un diamant bleu, qui fut l’objet de toutes les convoitises, les légendes et... [Lire la suite]
22 novembre 2018

Comment s'est formé le lac du Drennec et des légumes d'automne rôtis en gelée

Lieu de balades dominicales postprandiales, le lac du Drennec attire aujourd’hui les amoureux de la nature qui y cohabitent au gré des saisons, sur sa surface comme sur son pourtour. Pêcheurs de truites et marins d’eau douce, cavaliers et randonneurs, bâtisseurs de châteaux de sable et cueilleurs de champignons s’y côtoient donc dans un environnement préservé d’un calme absolu que ne vient troubler l’été seulement le rire des enfants et l’envol maladroit des cormorans. Bref, il fait bon vivre et se ressourcer dans cet environnement... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2018

Entre les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée, un tataki de boeuf Highland Cattle aux herbes fraîches

« A Roscoff aujourd'hui se souvient-on de Liane, De Liane au Clos Marie, équivoque beauté, A Roscoff où venait la belle courtisane Chercher le reposoir après la volupté ? Adieu baisers impurs des amants, des amantes ! Dans le vent, les embruns, s'apaisaient tes désirs Et tu priais Sainte Anne à l'heure des tourmentes D'effacer de ton corps la marque des plaisirs. (…) » (Per Mari Mevel) Etonnante trajectoire que celle de cette jeune fille de bonne famille, qui la mènera du couvent des Fidèles Compagnes des Filles... [Lire la suite]
04 mai 2018

Un souper diplomatique pour un roi, un régent et une favorite: chou-fleur rôti au kari Gosse

   « Les paniers apportés par une anglaise à Paris furent inventés à Londres, on sait pourquoi, par une Française, la fameuse duchesse de Portsmouth; on commença par s'en moquer si bien que la première anglaise qui parut aux Tuileries faillit être écrasée par la foule; mais ils furent adoptés. » Cette anglaise excentrique –n’est-ce pas un pléonasme ?-, prescriptrice de mode, qui lança durablement celle des robes à panier d’après Balzac, ici chroniqueur de mode, fut un personnage éminemment romanesque, aristocrate... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2018

Sant Mikël vraz a oa an tu / D'ampich youal ar bleizi du. Côtes de boeuf Highland Cattle en croûte de coco, matcha et combava

« On voit ici de jeunes enfants Surtout de jeunes filles Belles, bien faites, et gentilles, Font très mal d'écouter toute sorte de gens, Et que ce n'est pas chose étrange, S'il en est tant que le loup mange. » (Le Petit Chaperon Rouge, Contes de Ma Mère L’Oye, Charles Perrault, 1697) Il y maintenant plus d'un siècle que cet effrayant prédateur a disparu des Monts d’Arrée mais il rôde tout de même encore au fil des patronymes et des toponymes pour qui sait un peu le breton. On connait tous un Le Bleis au regard... [Lire la suite]
12 février 2018

L'impudence du renard, la ruse de l'escargot et des petits flans à la butternut et au fromage de chèvre...

Un beau jour, traversant les landes du Yeun Elez à la recherche de quelque imprudent égaré, Vulpes Vulpes, Messire Renart, croisa le chemin de Elona quimperiana, l’Escargot de Quimper. - Ôte-toi de mon chemin, gluant gastéropode, lui dit-il, car il était aussi discourtois qu’arrogant. Je fais plus de route en un quart d’heure que toi en une année. - Peut-être, exaspérant goupil, rétorqua l’Escargot gardant son sang-froid sous l’affront; mais ne parle pas trop vite non plus ; retrouvons nous demain à l’aube, ici, à la tête de ce... [Lire la suite]