15 juin 2018

Henry Moore, déambulations, Landerneau et verrine de petits pois du marché au chorizo

  Une Vénus callipyge qui devient anguleuse puis plantureuse au fur et à mesure qu’on en fait le tour s’est allongée, languide et accoudée, sa carnation ivoire tranchant sur le granit doré du quai de Léon à Landerneau. On dirait bien une sirène sur le point de rejoindre l’onde. "La sculpture est un art de plein air. La lumière du jour, celle du soleil lui est nécessaire, et pour moi, le meilleur environnement et complément de celle-ci est la nature", estimait le sculpteur Henry Moore. Deux de ses œuvres monumentales... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 juin 2018

Le conte des chats, des chats et du moulin pour une fougasse aux herbes, aux tomates séchées et aux olives...

Il y a bien longtemps, très longtemps...   On raconte qu’il advint que le moulin de Kerouat fut incendié… Ou un autre moulin. On ne sait plus. Mais c’était non loin du Gouezou. Maladresse ? Hasard ? Vengeance de quelque poulpik mal luné ? Conflit de fées ? Les habitants du hameau se perdaient en conjectures. Mayonne, l’une des fillettes du haut du hameau à qui l’on confiait bien volontiers le soin de mener un petit troupeau de vache Bretonne pie noir et qui connaissait tous les t...alus, tous les méandres du Stain –la... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 juin 2018

Une femme libre, de la terre et des vers, et une panna cotta à l'anis vert et aux fraises de Plougastel de pleine terre

Et si… Et si... Et si Marie-Angèle Duval n’était pas née fille, bretonne, paysanne et pauvre... Cédons à l’uchronie et rêvons en technicolor : en 1905, Anjela naît garçon dans un milieu aisé, citadin et lettré. Après de longues et brillantes études –hypokhâgne et khâgne-, encouragée par des parents cultivés, poussée par ses maîtres,  distinguée par un éditeur parisien empressé, elle écrit, rencontre la presse et le succès, fait un joli mariage et de beaux enfants, collectionne les maîtresses et les prix, entre à l’Académie... [Lire la suite]
13 juin 2018

Des talus, des ajoncs, et une cervelle de juloded au fromage de chèvre, aux herbes fraîches et aux tomates confites

"— Tu étais pressée de me cueillir, hein ? Et tu t’es piquée le doigt à mes épines ! Un petit peu de rouge a coulé Sur mon habit doré Et tu t’es dit : voilà qui est bien ! Et tu m’as enfermée dans ta lettre… Si tu avais fait un petit trou dans l’enveloppe J’aurais pu voir pendant le voyage. Les royaumes celtiques d’outre-mer Et j’aurais salué Le chardon d’Écosse Avec ses bruyères roses Le trèfle d’Irlande et mes sœurs jaunes M’auraient répondu à coups de parfum Que j’aurais emporté là-bas Chez les Celtes en Exil Au bout du Monde :... [Lire la suite]
03 juin 2018

Vertus des talus, pancakes de pomme et blé noir au miel et petit chèvre rôti au barbecue

Morlaix inondée, Morlaix sinistrée ; les images tournent en boucle sur le net : mobilier urbain submergé et véhicules emportés, riverains sidérés et autorités dépassées. Et pourtant, et pourtant… Talus détruits en amont, port envasé, enterrement du Jarlot et du Queffleuth... Il aurait presque manqué dans le tableau une grande marée et une marée montante.  Ciel turquoise, lande violine, ajoncs dorés des talus, crêtes de granite ocre et kersantite bleutée… Au loin, le bocage comme une mosaïque de parcelles d’une palette... [Lire la suite]
23 mai 2018

Le Trans-Cordillère des Monts d'Arrée, la gare de Kerbrézel, des wraps de blé noir au chèvre rôti, au poulet et aux herbes

« Peut-être le bonheur n'est-il que dans les gares ? On a cherché longtemps, longtemps. » (Pérec) Pour la Bretagne, se déplacer semble avoir toujours été une obsession si l’on en juge sa diaspora semée aux quatre vents du monde. Sentiers et chemins, voies maritimes et quatre-voies, fleuves et canaux, gabarres et ferries, on en oublierait presque l’entrelacs de voies ferrées dont il ne reste guère aujourd’hui que les lignes TGV qu’aimante la gare Montparnasse. Et pourtant, il y eut autrefois, il n’y a pas si longtemps au fond,... [Lire la suite]

23 mai 2018

Le Symbole, l'Humiliation, la Délation et un petit crottin de chèvre confit et rôti aux herbes et au miel...

La parole, c’est le pouvoir; prendre la parole, c’est prendre le pouvoir. L’unanimité des témoignages ne laisse aujourd’hui aucun doute : sous la IIIème République, l’obligation scolaire dans la Bretagne profondément rurale va de pair très étroitement avec l’interdiction de parler le breton à l’école, et ce dès la fin du XIXème siècle. On assiste dès lors à l’émergence de l’école de l’humiliation et de la délation. En effet, face aux bretonnants immensément majoritaires dans cette Bretagne très rurale de la fin du grand siècle,... [Lire la suite]
14 mai 2018

Un pesto tout vert pistache, basilic et piment pour un chercheur d'or!

Destination prisée des familles pour conjurer les après-midis pluvieux, le Domaine du Menez Meur au cœur des Monts d’Arrée concilie les grands thèmes transversaux du tourisme vert option biodiversité : des animaux locaux, des grands espaces préservés et des équipements dédiés aux visiteurs. Si les missions confiées à cette structure dépendant du Parc Régional d’Armorique sont d’importance (préserver et valoriser dans un élevage conservatoire de races locales en voie de disparition et assurer la gestion d’un espace naturel... [Lire la suite]
13 mai 2018

La fée des houx, le désoeuvrement, la curiosité et des petits pains plats farcis aux herbes

              « Par monts, par vaux, près des rivières, Les frimas font à volonté Des blocs d'ombre et d'humidité Avec le gisement des pierres. Sous le vert froid des houx, des lierres, Sous la ronce maigre, - à côté Du chardon dévioletté Cela dort dans les fondrières, Plein d'horreur et d'hostilité, Donnant aux brandes familières Une lugubre étrangeté.   Mais sitôt qu'on voit les chaumières Refumer bleu dans la clarté, C'est le soleil ressuscité ... [Lire la suite]
08 mai 2018

La Résistance, une évidence à Trédudon-le-Moine, et un céleri-rave confit au citron, aux herbes et à l'huile d'olive

Bientôt trois quarts de siècle que la deuxième guerre mondiale s’est achevée qui éloignent de nous imperceptiblement les souvenirs sépias des anciens… Et pourtant, c’était hier. Si l’Histoire, la grande, celle avec un H majuscule, portée par les institutions, retiendra que les Sénans ont constitué un quart de la France résistante embarquée vers le Royaume-Uni dans le sillage de de Gaulle –ce qui vaudra à l’île de Sein de devenir une des cinq communes distinguées par le prestigieux titre de Compagnon de la Libération en 1946-, on... [Lire la suite]