31 mars 2016

Un tagine à quoi? La langue au chat? Langue de boeuf, oignons, citron confit et coriandre

Qu’est-ce qui est délicieux, économique et injustement oublié, relégué aux oubliettes de la cuisine d’avant-hier ? La langue au chat ? C’est cela ! Enfin presque. On l’a sur le bout de la langue ? Mieux vaut tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de formuler sa réponse… Et pour délier les langues, lorgner du côté des bas morceaux… car c’est dans cette catégorie qu’on classe la langue, ici une belle langue de bœuf Black Angus, une langue qui a contribué à brouter les langues –euh… les landes ! ma... [Lire la suite]

29 mars 2016

Un far au blé noir, lait ribot, ortie, lard fumé, pommes et oignons. Comme un clafoutis pour les fées.

«Lorsqu’on arrive au cœur du Yeun, on se trouve devant une plaque verdâtre, d’un abord dangereux et de mine traîtresse, dont les gens du pays prétendent qu’on n’a jamais pu sonder la profondeur. C’est la porte des ténèbres, le vestibule sinistre de l’inconnu, le trou béant par lequel on précipite les « conjurés ». Cette flaque est appelée le Youdig (la petite bouillie) : parfois son eau se met à bouillir. Malheur à qui s’y pencherait à cet instant : il serait saisi, entraîné, englouti par les puissances invisibles. » (Anatole Le... [Lire la suite]
27 mars 2016

Burger pascal à l'agneau, au romarin, aux figues, aux légumes, à la mozzarella: parce que le printemps, ça se décide! Non mais!

Le beau temps boude les Monts d’Arrée à l’occasion des fêtes de Pâques ? Deux coups de vent consécutifs s’invitent au fil de ce long week-end ? Les chaises et les potées fleuries volent sur les terrasses ? Pluie et bourrasque balaient les pâtures ? Le Gouezou fait de la résistance et convoque le soleil sans ménagement et les parfums du sud sans échappatoire : chaleur, douceur et parfums irradient dans ce burger optimiste : petits pains figues et romarin, haché agneau et petits légumes, mozzarella au... [Lire la suite]
26 mars 2016

Pain à l'ail triquètre pour un apéritif en terrasse!

    Voici (enfin !) revenue la saison des grands week-ends, des longues soirées ensoleillées en terrasse, des amis qui s’invitent à l’improviste pour le thé et qu’on garde à dîner, des premiers barbecues, des retours de plage un peu frileux, des brassées de jonquilles, de jacinthes des bois et de rhododendrons pontiques, des grands travaux de toilettage du jardin, des premières sorties en bateau, des pique-niques partagés sous les frondaisons… Le printemps, quoi ! Et pour accompagner cette envie d’herbes... [Lire la suite]
24 mars 2016

Keftas de congre en tagine incongrue

  Dans la délicieuse galerie des animaux populaires, chéris du grand public, le congre n’a pas sa place. Il existe peu de posters, encore moins de porte-clés à son effigie, aucune vidéo bouleversante de ses facéties ne circule sur les réseaux sociaux, pas de peluches  attendrissantes dans les vitrines. On ne rêve pas non plus d’en faire son meilleur ami, ni de le croiser entre deux rochers à l’occasion d’une petite plongée en apnée dans les champs de laminaires… Le congre est laid, c’est un fait. Il serpente, l’œil... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 mars 2016

L'Ankou, la Gabelle et un filet mignon salé, séché aux épices

   « L’Ankou a deux pourvoyeuses principales qui sont : 1° La Peste (ar Vossen) ; 2° La Disette (ar Gernès, c’est-à-dire la Cherté).   Autrefois, il en avait une troisième : la Gabelle (ann Deok holen, le droit du sel). Mais celle-ci, la duchesse Anne en a purgé le monde. La duchesse Anne demeurait au château du Korrec, en Kerfot. Un jour, son mari lui dit : — La réunion des États va avoir lieu, il faut que je m’y rende. — Prenez garde à ce que vous y ferez. Surtout, n’imposez pas de nouvelles charges à la... [Lire la suite]

20 mars 2016

Ananas au four, simple comme bonjour! Ananas rôti au coulis de caramel au beurre salé

  C'est une lichouserie déloyale, mais aussi absolue, totale et définitive. Petit dessert sans fioriture, bluffant, rapide et terriblement addictif, cet ananas rôti est redoutable car il a réponse à tous les alibis et conforte les pires mauvaises fois… On dévore ici bel et bien un fruit, très mûr, échappé d’un sort funeste (finir tristement à la poubelle), cuit dans son plus simple appareil (sans adjonction de sucre), sans surveillance particulière, en à peine le temps qu'il n'en faut pour l'enfourner. Le coulis de caramel... [Lire la suite]
19 mars 2016

Courge farcie à l'agneau, aubergines et épices, pour "Le pâtre de la nuit" d'Anatole Le Braz

On célèbre demain les quatre-vingt-dix ans de la disparition d’Anatole Le Braz, professeur de lettres, écrivain et collecteur d’un pan de la culture bretonne. Cet universitaire humaniste, figure emblématique de la littérature bretonne, est l’auteur, en 1893, de « Légende de la mort en Basse-Bretagne », son peuple immense des âmes en peine -l’Anaon-, l’ouvrier de la mort -l’Ankou- et les pauvres mortels qui composent avec cette cosmogonie particulière. On doit à ce poète des portraits sensibles et des clichés... [Lire la suite]
16 mars 2016

Clafoutis Penn Ar Bed ortie, épinard, roquette, saucisse de Molène et chèvre. Et relire le Barzaz Breizh.

C’est tout un symbole qui est mis en vente dans une agence immobilière parisienne : Keransquer, la belle maison bourgeoise cossue qu’occupa pendant un demi-siècle Théodore Hersart de la Villemarqué, quitte le giron familial pour un nouveau destin. Une page de la jeune histoire littéraire bretonne se tourne donc, une occasion aussi d’évoquer le travail remarquable que réalisa en son temps ce jeune aristocrate du sud Finistère qui consolida sa connaissance du breton avant d’arpenter les campagnes cornouaillaises afin de... [Lire la suite]
15 mars 2016

Kastell Délices, le festival du "do it yourself": aloo gobi et chutney de coriandre. Fait maison, of course!

Tournant résolument le dos à la société de consommation, le Festival Kastell Délices surfe sur la vague du fait-maison avec en toile de fond le partage des expériences et la diffusion des savoirs. Le dimanche dit de Pâques sera donc l’occasion de plonger dans les arcanes des brasseurs et les mystères des soins aux levains et d’échanger avec les druides du XXIème siècle : pétrir son pain, brasser sa bière, faire ses yaourts… Cette deuxième édition mettra ainsi de nouveau à l'honneur les brasseurs artisanaux, professionnels et... [Lire la suite]