05 juillet 2017

Un goéland, la liberté et des aubergines rôties aux tomates et aux herbes fraîches

"En honorant ceux qui ont refusé de se plier à la fatalité de la volonté exterminatrice de l'idéologie nazie, la médaille des Justes contribue à rétablir l'Histoire dans sa vérité." Et parmi les récipiendaires de cette médaille des Justes qu’évoque Simone Veil, inhumée aujourd’hui au Panthéon, on compte une belle âme, brillante et discrète, Yvonne Hagnauer dite Goéland, pédagogue et résistante. Née Even en 1898 à Paris, Yvonne était d'origine bretonne mais on ignore à peu près tout de sa famille et de sa jeunesse. A l’aube du... [Lire la suite]

28 juin 2017

La ricotta rôtie des Monts d'Arrée pour ceux qui y passent du temps...

« Aucune carte du monde n'est digne d'un regard si le pays de l'utopie n'y figure pas » affirmait Oscar Wilde, et, en effet, même les mondes que survolent les dragons sortis des pipes d'opium ne valent pas les chimères produites par la géographie de l'imaginaire. Oui, il y a encore une géographie de traverse pour peu qu'on lise les cartes, que l'on accepte le détour et force les passages… notamment dans les Monts d’Arrée rêvés ou rigolés. Les hommes ont utilisé des cartes depuis la plus lointaine antiquité, et le faisaient déjà... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juin 2017

La flibuste, les Caraïbes, Anne Dieu-Le-Veut et les boulettes de porc au curry, à l'ananas, à la banane et aux arachides

Quelques dates, quelques lieux, quelques noms… On sait bien peu de choses d’Anne Dieu-Le-Veut dont jusqu’au nom est sujet à caution. Ce qu’on sait en revanche, c’est qu’elle ne s’en laissait pas compter. Et qu’elle a, çà et là, laissé un souvenir cuisant à ceux dont elle a croisé la route, sur terre comme en mer. Anne, Marie-Anne ou Marianne, elle voit le jour à Gourin, dans le Morbihan, le 26 août 1661: c’est donc une authentique Bretonne qui va embrasser quelques décennies après le monde de la flibuste. On ne sait de rien de sa... [Lire la suite]
23 juin 2017

Jeanne la Tigresse Bretonne, vendetta septentrionale et moules citron et piments

On ne se méfie jamais assez des femmes en général et des Bretonnes en particulier. S’exposer à leur courroux s’avère souvent cuisant comme le montre l’édifiante histoire de la première femme corsaire de tous les temps, Jeanne la Tigresse Bretonne… Et cette histoire fascine encore. Jeanne-Louise de Belleville serait née vers 1300 à Belleville-sur-Vie, en Vendée. Mariée à 13 ans, mère à 15 ans et veuve à 28 ans, elle contracte un deuxième hyménée–annulé par le Pape Jean XXII-, puis épouse en troisièmes noces le seigneur... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2017

Faites de la musique, la fête et des rillettes... de sardines

« L'été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte La plaine verse au loin un parfum enivrant ; Les yeux fermés, l'oreille aux rumeurs entrouverte, On ne dort qu'à demi d'un sommeil transparent.   Les astres sont plus purs, l'ombre paraît meilleure ; Un vague demi-jour teint le dôme éternel ; Et l'aube douce et pâle, en attendant son heure, Semble toute la nuit errer au bas du ciel. » (Nuits de juin, Victor Hugo) Le solstice d'été est le jour le plus long de l'année dans l'hémisphère nord alors que le... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2017

La panna cotta de la Fée du Sureau

Profiter du soleil couchant qui embrase le ciel, du jour qui refuse de céder sa place à la nuit, du soir qui s’installe et balaie l’air incandescent pour s’installer en terrasse au pied des sureaux pour conter l’histoire de la Fée du Sureau des frères Grimm… « Il y avait une fois un petit garçon enrhumé; il avait eu les pieds mouillés. Où ça? Nul n'aurait su le dire, le temps étant tout à fait au sec. Sa mère le mit au lit et lui apporta une bonne tasse de tisane de sureau. Au même instant, la porte s'ouvrit et un vieux... [Lire la suite]

13 juin 2017

Alliance franco-ottomane, Ambroise Paré, gouren et épaule de chevreau confite aux légumes et épices du soleil

A la suite d’un considérable embrouillamini qui, pour faire court, opposa François Ier et Soliman II le Magnifique à Charles Quint et Henry VIII, la Couronne de France dépêcha sur la côte nord du Léon menacée par les Anglois, trois jeunes Lieutenants, dont Monsieur de Rohan, et dans son sillage Ambroise Paré, habile et génial chirurgien, qui fit une relation circonstanciée de cette épopée en terre bretonne. Après avoir défait la flotte de la perfide Albion sans coup férir en 1543, les lieutenants du roi, jouant la carte de la... [Lire la suite]
12 juin 2017

Ambroise Paré à Landerneau et tarte au riz

Ne manquant pas une occasion de se mettre à dos les Anglais, la Couronne de France voit, un beau matin du mitan du XVIème siècle, les côtes bretonnes menacées à nouveau par la flotte d’Henry VIII. Le Roi François dépêche le vicomte de Rohan, le comte de Laval et le baron de Vitré. C’est ainsi que commence le Voyage en Basse-Bretagne d’Ambroise Paré, père de la cautérisation des artères et de la chirurgie moderne, qui accompagne ainsi les trois Lieutenants du Roi. On ne pouvait trouver plus grand seigneur en Bretagne que René de... [Lire la suite]
06 juin 2017

Etonnants Voyageurs! Et verrine de gelée de mangue, citron vert et menthe bergamote...

« Etonnants voyageurs ! quelles nobles histoires Nous lisons dans vos yeux profonds comme les mers ! Montrez-nous les écrins de vos riches mémoires, Ces bijoux merveilleux, faits d'astres et d'éthers.   Nous voulons voyager sans vapeur et sans voile ! Faites, pour égayer l'ennui de nos prisons, Passer sur nos esprits, tendus comme une toile, Vos souvenirs avec leurs cadres d'horizons.   Dites, qu'avez-vous vu ? » (Charles Baudelaire, Le Voyage) Nous avons vu des mers turquoise et des sables de jais, des fruits... [Lire la suite]
04 juin 2017

Récit de voyage et partage: saucisse au porc, citron, olive, tomates séchées et courgettes

De quoi est fait un récit de voyage? De tout. D’histoire, de géographie, de sociologie, de mythes, de légendes, de culture, de peinture, de rêves. C’est en ce sens que ce type de récit est aussi polyphonique: des voix diverses interfèrent, celles de personnes rencontrées dans  des lieux propres au voyage, tels les auberges, les diligences, les bateaux. Dans la diligence qui le mène à Constantine, Flaubert note : «La voiture craque et gargouille comme un ventre trop plein. Ces animaux, derrière moi, puent et gueulent; le... [Lire la suite]