05 mai 2015

Les Monts d'Arrée au creux d'une cocotte: sauté de porc au cidre et petites légumes nouveaux

Après une longue chevauchée au cœur des Monts d’Arrée sous une pluie insistante, s’attabler, au sortir d’une douche brûlante et réparatrice, autour d’un confortable sauté d’échine de porc blanc de l’Ouest au cidre fermier qu’accompagnent des carottes et pommes de terre nouvelles. Une poignée de feuilles de sauge ananas ciselées jetées en surface et le tour est joué ! Un plat convivial, parfumé, fondant, onctueux et moelleux.   Pour 4 cavaliers un peu affamés : 1 kg de porc blanc de l’Ouest bio dans l’échine (sans... [Lire la suite]

05 mai 2015

Déjeuner express ou plateau repas vespéral: croque briochés aux pousses d'épinard, à la fondue de poireau et au Milin Goz

Sandwich chaud vite réalisé et encore plus rapidement dévoré, le croque se prête à toutes les fantaisies. Si la composition classique est très protéinée (jambon et emmental), celle-ci est plus équilibrée grâce aux pousses d’épinard, à la fondue de poireaux mais s’enrichit joliment de copeaux de Milin Goz, meule confortable de fromage bio au lait de Bretonne pie noir de la Ferme du Kleuz. Pour un repas sur le pouce sur midi ou en plateau repas vespéral paresseux…   Pour le pain brioché au fromage blanc 375 gr de fromage... [Lire la suite]
05 mai 2015

Marché à la ferme du Kleuz et gratin de pommes de terre, fondue de poireaux et Sant-Enéour

Avec les vêlages du début du printemps, nous avons renoué, après une pause de trois mois, avec notre tradition du vendredi soir et donc, nous avons repris le chemin de la ferme du Kleuz sur Plouneour Menez, chez Véronique et Gaby Le Hir, éleveurs et producteurs de produits laitiers. Le petit troupeau de vaches Bretonnes pie noir, en forme olympique, veille, l’œil humide, sur les veaux, assez gloutons… Et donne un bon lait riche, crémeux, savoureux : lait entier cru, fromage blanc et fromages (Sant-Eneour, tomme Kleuzic, Milin... [Lire la suite]
04 mai 2015

Petits pains fourrés à la fondue de poireau, jus de pomme, lard fumé, oeuf poché. Comme un korrigan.

  Comme une tête facétieuse de korrigan, voici un petit pain farci, rôti et ... croqué avec beaucoup d'esprit par Jord Ar Meur, artiste au coup d'oeil et au coup de crayon ... décalés. Facétieux comme un korrigan lui aussi! Petite pause gourmande du dimanche soir pour fêter les tout premiers œufs des nouvelles poulettes du Gouezou: tout juste sortis du four, petits pains au fromage blanc, farcis avec une fondue de poireaux au jus de pommes et lardons, un œuf poché, de la ciboulette ciselée, une poignée de pousses d'épinards... [Lire la suite]
03 mai 2015

Le far d'Aïcha à la rhubarbe et au caramel beurre salé: remède à la mélancolie, exhausteur de bonheur!

Joli rencontre au Gouezou aujourd'hui... Dessert -ou collation- vite réalisé, le far se prête à toutes les variations, jusqu’aux plus iconoclastes. Ici, une petite fantaisie avec du pralin de pistache, de la compote de rhubarbe du jardin et un petit pot de caramel au beurre salé. Voici le far d'Aïcha, remède à la mélancolie, exhausteur de bonheur!     Pour 4 gourmands  2 gros œufs du poulailler 80 g de sucre de canne complet 20 g de pralin de pistache 125 g de farine ½ litre de lait entier cru bio de... [Lire la suite]
01 mai 2015

Les nouvelles portes d'écluse du port de Morlaix: petits chaussons blé noir, pâté Hénaff, piment, fondue de poireau au muscadet

  Ce premier mai, entre défilé des travailleurs et fragrances des brins de muguet, on aura fêté l’inauguration des toutes nouvelles portes du port de Morlaix ! Cette réouverture du port, prisonnier du chantier depuis quelques mois, sent bon le printemps, comme une mise en bouche gourmande des fêtes Terre et Mer de juillet prochain. Ça ouvre l’appétit ! Et, comme dans les fonds des cales, des caissons et des sacs à voile, il y a toujours une boîte de pâté Hénaff –vieille maison qui fête son siècle d’existence- et une... [Lire la suite]

01 mai 2015

En direct du port du Korejou: crêpes de blé noir au lieu jaune fumé, pousses d'épinard, beurre manié au miel de blé noir

Fumer soi-même son poisson est un jeu d’enfant. C’est un fait. Pour un résultat parfait, il faut utiliser d’excellents produits. C’est un autre fait. Mettons résolument le cap sur la sublime côte nord et gagnons le port du Korejou sur la commune de Plouguerneau. Sous un joli soleil doré, l’eau émeraude sur le sable blond lui donne des faux airs de lagon (enfin, tant qu’on n’y a pas trempé le pied, il faut bien le reconnaître). Voici donc une fine équipe de pêcheurs professionnels qui a opté pour une pêche responsable et durable, ne... [Lire la suite]
27 avril 2015

Soupe pho au boeuf Bretonne pie noir: de la baie d'Along aux monts d'Arrée

Après un début d’été en fanfare qui a fait long feu, le temps s’est considérablement rafraîchi mais toujours sous un très joli soleil ! Pour patienter avant le retour de la chaleur, une soupe aux parfums d’ailleurs mais aux produits d’ici s’impose. Cet incontournable de la cuisine vietnamienne, dont je vous ai déjà proposé la version au poulet (c’est par ici http://gouezou.canalblog.com/archives/2015/01/03/31250006.html ) se décline dans cette version au bœuf dans toutes les rues et les villages de l’ancienne Indochine. ... [Lire la suite]
25 avril 2015

Eclosion des fleurs de printemps et quatre-quarts moelleux aux abricots épicés

Fin des vacances certes, mais on ouvre le ban le mois de mai qu’on aperçoit, pas loin, ses ponts, son soleil, son muguet, la suite des fraises et les premières cerises. Donc, ça équilibre. Alors un peu de patience côté fruits et légumes frais, et faisons leur fête aux fruits séchés qui nous ont accompagnés tout l’hiver, petits concentrés d’été. Et un quatre-quarts aux abricots épicés: gingembre, badiane, cannelle et cardamome. Le temps de réaliser cette pâtisserie moelleuse et de la laisser refroidir, aller surveiller l'éclosion de... [Lire la suite]
24 avril 2015

Le brownie d'Arthur: chocolat, pistaches et piment d'Espelette

D’abord, casser le chocolat avec des petits doigts malhabiles, ensuite touiller consciencieusement avec une maryse le chocolat qui fond et se confond avec le beurre dans un cul-de-poule au bain-marie. Trouver tous ces mots-là très rigolos. Tremper « par inadvertance » et à plusieurs reprises ses doigts dans la pâte chocolatée, se lécher les doigts avec application, réussir on ne sait comment à s’en tartiner le nez et le front. Enfourner ce qui reste et s’impatienter devant cette gourmandise puissamment parfumée qui prend... [Lire la suite]