23 mai 2017

Le cru et le cuit: galette de courgette et tartare de tomates aux herbes fraîches

Pour Claude Lévi-Strauss dans Mythologiques, la « cuisine constitue une forme d’activité humaine véritablement universelle : pas plus qu’il n’existe de société sans langage, il n’en existe aucune qui d’une façon ou d’une autre ne fasse cuire certains au moins de ses aliments.» Activité universelle donc, mais jamais uniforme, car « la cuisine d'une société est un langage dans lequel elle traduit inconsciemment sa structure, à moins que sans le savoir davantage, elle ne se résigne à y dévoiler ses contradictions ». Ce qui signifie... [Lire la suite]

19 mai 2017

Tarte craquante aux fraises et à la crème de noisettes: une belle gourmandise à partager !

 "Le talus était couvert de fraisiers, et ces fraisiers-là étaient des fraisiers sérieux. La récolte fut ample et joyeuse. Nous avions étalé à terre un mouchoir blanc, en nous jurant solennellement d’y déposer notre butin, sans rien en détourner. À plusieurs reprises pourtant, il me sembla voir Ninon porter la main à sa bouche. Quand la récolte fut faite, nous décidâmes qu’il était temps de chercher un coin d’ombre pour déjeuner à l’aise. Je trouvai, à quelques pas, un trou charmant, un nid de feuilles. Le mouchoir fut... [Lire la suite]
05 mai 2017

Des crêpes Suzette pour manger les mots!

Les mots se savourent, s’égrènent, s’épellent, se goûtent, promesses de saveurs roboratives ou délicates ; les dictionnaires s’épluchent ; les manuels ont beau être plein de recettes pour réussir en orthographe, les dictées demeurent truffées de fautes : le vocabulaire de la table de cuisine et celui de la table d’écolier sont faits l’un pour l’autre. Ils offrent la même simplicité apparente, intraitable et qui ne pardonne rien, le même goût du respect de l’ordre et des impératifs, comme dans cette recette de la si ingénue crêpe... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
01 mai 2017

Beltane, Arbre de Mai, muguet et tourte aux légumes et aux herbes de printemps

Dans la roue de l’année, Beltane est situé à l’exact opposé de Samhain. Si Samhain célèbre l’entrée dans l’hiver et les jours sombres, Beltane symbolise le renouveau, l’année neuve et l’entrée dans les beaux jours, quand les activités diurnes reprennent : agriculture, chasse, et pour les guerriers, conquêtes. La boucle étant bouclée, le cycle recommence et on entre dans la période active de l’année, après le repos de l’hiver. Beltane (ou Beltain, Beltaine…) est associé à l’élément feu, qui figure même dans son nom, qui signifie... [Lire la suite]
25 avril 2017

Pesto de feuilles de moutarde: la moutarde nous monte au nez!

Alors que le thermomètre entame une chute vertigineuse, la température électorale monte résolument. On se croirait dans la cuisine de quelques Chefs, un soir de coup de feu : ça bouge, ça gigote, ça s’entrechoque, le ton et la mayonnaise montent. Le spectacle de cette comédie est singulier. On tente d’attirer les électeurs comme autant de moutons –chez moi, l’herbe sera plus verte !- et de les gaver comme des oies de promesses alléchantes –chez moi, c’est buffet à volonté !-. On saupoudre les engagements de zestes... [Lire la suite]
21 avril 2017

Ravolig ha farz ou des ravioles de blé noir au kig ha farz

C’est LE plat emblématique du Léon. Plat très complet, le kig ha farz signifie « viande et far ». Si la cuisson de ce plat est longue, elle n’en reste pas moins simple, puisqu’elle ne nécessite peu de manipulation et  aucune surveillance… Le kig ha farz gagne à être servi dans des plats généreux pour régaler de grandes tablées festives d’un repas convivial et particulièrement roboratif. On peut servir à part le bouillon dans des bols. Garnir chaque assiette d’un assortiment des viandes moelleuses, des légumes parfumés, d’une... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2017

Brioche feuilletée, moelleuse, soyeuse, parfumée, pur beurre de ferme, oeufs du poulailler et vanille Bourbon

  La brioche, éminemment sympathique avec sa mie soyeuse, sa croûte fine, brillante et dorée, son bon goût de beurre de ferme et ses fragrances de vanille, est un remède joyeux et rassurant à l’angoisse qui gagne insidieusement les candidats au CRPE à quelques jours des épreuves écrites. Quand le pays n’a d’yeux et d’oreilles que pour les élections de dimanche prochain, on peut donc se sentir bien seul(e) au pied de la somme de connaissances à maîtriser parfaitement jeudi et vendredi prochain...  « Je me rappelais le... [Lire la suite]
06 avril 2017

Le p'tit bonhomme, le meunier, son moulin et des petits pains aux figues, au romarin frais et à l'huile d'olive

  "P'tit Bonhomme court au moulin. Tout essoufflé, il dit: - Meunier, donne-moi de la farine, que je donnerai au boulanger, qui me donnera du pain, parce que J'AI FAIM!" -Eh, P'tit Bonhomme, répond le meunier, ma farine, je ne la donne pas, je la vends! Je ne mouds pas pour rien! - Mais, je n'ai pas de sous... - Ah... Bon... Voilà ce que je te propose: donne-moi des grains de blé et je te donnerai de la farine." La grosse faim de P'tit Bonhomme, Pierre Delye et Cécile Hurdrisier (Didier Jeunesse). Avec les vacances... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 avril 2017

Chasse au dragon, gelée magique et poisson d'avril!

De Saint-Georges à nos jours, l’homme a toujours défié le plus grand prédateur qui soit, le dragon. Pour sa survie, mais aussi par nécessité afin de pouvoir profiter des matières premières exceptionnelles qu’il fournit, et enfin pour le prestige. Quand on vit dans les Monts d'Arrée, entre loups et dragons, on n'est jamais trop prudent et il est sage de bien connaître ce redoutable prédateur qui rôtit, l’œil ténébreux et la gueule de braise, les randonneurs imprudents, c’est une simple question de survie. Pour l’édification des... [Lire la suite]
22 mars 2017

Gomasio ou le Sel de la Terre

« Le Philosophe raconte, en mouvent la question pour quoy c'est que l'eaue de la mer est salée, que, au temps que Phébus bailla le gouvernement de son chariot lucifique à son filz Phaéton, ledict Phaéton, mal apris en l'art et ne sçavant ensuyvre la line écliptique entre les deux tropiques de la sphère du soleil, varia de son chemin et tant approchaz de la terre qu'il mist à sec toutes les contrées subjacentes, bruslant une grande partie du ciel que les Philosophes appellent Via lactea et les lifrelofres nomment le chemin... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,