07 janvier 2017

Saturnales et yuzu: galette feuilletée à la farine de noisette et crème noisette et citron

    A l'occasion des Saturnales (fin décembre-début janvier du calendrier actuel: fête d’inversion des rôles pour contrecarrer les mauvais jours de Saturne), les Romains élisent le « Saturnalicius princeps », le Maître des Saturnales ou encore Roi du Désordre, à l’aide d’une fève dans un gâteau, une galette des rois, comme « bulletin de vote » durant un grand banquet qui a lieu au début ou à la fin de la période (différent selon les époques de la Rome antique). La coutume voulait que le plus jeune... [Lire la suite]

02 janvier 2017

Une tartelette façon crumble à la noisette et à la confiture de lait à la cannelle... pour un ami qui a levé l'ancre

Pour un ami qui a levé l'ancre... Ce qui nous rend la disparition d'un être plus sensible, ce sont les mots de passe existant entre lui et nous, et qui soudain deviennent inutiles et vides. Pour un lichou assumé, un gourmand éclairé et un bon vivant, Marc, qui nous manque déjà, ces tartelettes façon crumble aux noisettes et à la confiture de lait à la cannelle… Souvenirs de gourmandises partagées.   Pour 6 à 8 crumbles à la noisette et au chocolat: Pour le crumble: 100 gr de farine de blé noir 100 gr de noisettes... [Lire la suite]
30 décembre 2016

Terrine de lotte au kari Gosse et au citron caviar au menu de la Taverne des Malfoutus

  Le Domaine de Trévarez est rentré dans le cercle aussi fermé que prestigieux des Jardins d’Excellence au vu de sa très belle collection de camélias. Ce parc, en tant que jardin mixte, est un jardin remarquable. Il s'agit à l'origine d'un vaste parc à l'anglaise de 85 hectares, planté de nombreux arbustes ornementaux (par exemple on y trouve encore aujourd'hui 160 camélias centenaires), au sein duquel se nichent plusieurs jardins : la carrière romantique, le "jardin japonais", le jardin italien, le jardin régulier… La mise en... [Lire la suite]
28 décembre 2016

Eclairs à l'ananas confit et à la bergamote: le roi des chefs et le chef des rois

La cuisine, s’interroge le poète Jean Follain, est-elle une science ou un art ? Et s’il hésite encore entre la logique et l’intuition, on ose prétendre qu’elle est un art et une philosophie de vie. Antonin Carême –«le roi des Chefs et le Chef des rois» du début du XIXème- ne déclarait-il pas que : «Lorsqu’il n’y eut plus de cuisine dans le monde, il n’y eut plus de littérature, d’intelligence élevée et rapide, il n’y eut plus d’inspiration, il n’y eut plus d’idée sociale.»   Dans son Essai sur la gourmandise (Hachette,... [Lire la suite]
23 décembre 2016

Prendre son temps: côte de boeuf Highland cattle en cuisson douce au beurre de noisette et aux baies de la Passion

«La gastronomie est la connaissance raisonnée de tout ce qui a rapport à l’homme, en tant qu’il se nourrit. Son but est de veiller à la conservation des hommes, au moyen de la meilleure nourriture possible. Elle y parvient en dirigeant, par des principes certains, tous ceux qui recherchent, fournissent ou préparent les choses qui peuvent se convertir en aliments. Ainsi, c’est elle, à vrai dire, qui fait mouvoir les cultivateurs, les vignerons, les pêcheurs, les chasseurs et la nombreuse famille des cuisiniers, quel que soit le titre... [Lire la suite]
22 décembre 2016

Solstice d'hiver et courge patidoux farcie à la saucisse de Molène, à la blette et aux pistaches

  Le solstice d’hiver résonne du « Sol Invictus », soleil invaincu, célébration du retour de la Lumière à partir de la nuit la plus longue. Ce moment où l’année bascule correspond donc d’avantage à la renaissance annuelle du Soleil si chère à la civilisation celte –on quitte sans regrets les mois noirs-, plutôt qu’à la venue d’un Christ dont on ne sait dire historiquement en quelle saison il est né.Noël est donc notamment à l'origine une fête païenne celte qui célèbre le solst...ice d'hiver : la fête d'Yule. Les symboles de... [Lire la suite]

19 décembre 2016

Le blé noir comme un phoenix: quatre-quarts marbré et cacaoté au blé noir torréfié

 Cantonner le blé noir aux seules crêpes éponymes est une erreur très regrettable. Car le sarrasin, plein de ressources et d’impertinence, a bien très bien négocié son retour flamboyant dans les champs et sur nos tables ! On l’invite bien volontiers tous les ans au beau milieu du jardin des aromatiques du Gouezou pour ses longues tiges rosées graciles, ses fleurs crème très mellifères et ses jolies feuilles en forme de cœur. On l’apprécie aussi en petits champs ivoire ondulant à la fin de l’été tout autour du hameau. Et... [Lire la suite]
18 décembre 2016

Des photographies à déguster, des mots à savourer et une tartelette aux citrons et aux noisettes à dévorer!

Bonne nouvelle, il reste une toute petite place au pied du sapin! Bonne nouvelle, on peut donc y déposer des déferlantes, des rouleaux, des embruns mêlés d'écume, des chevelures poissées de sel, des planches fuselées et des sirènes de néoprène... Bref, il reste bien une petite place au pied du sapin pour une balade sur la mer salée, "Surfeuses du bout de monde" d'Aïcha Dupoy de Guitard et Séverine Rannou. Des photographies à savourer, des mots à déguster et ... une petite tartelette aux citrons jaune et vert et aux noisettes à... [Lire la suite]
09 décembre 2016

Un crumble chocolat noisette pour une tartelette qui voulait se faire plus grosse que le boeuf !

"Le petit se perd à vouloir imiter les grands. Une grenouille vit un Bœuf dans une prairie. Jalouse d'une taille si belle, elle gonfle sa peau ridée ; puis demande à ses petits si elle n'est pas plus grosse que le Bœuf. Ils lui disent que non. De nouveau elle s'enfle, fait plus d'efforts, et demande encore qui est le plus gros. Ils répondent : « C'est le Bœuf. » Enfin, de dépit, elle veut se gonfler encore, mais son corps crève, et elle périt." (La grenouille éclatée et le bœ...uf, Phèdre, livre I, fable 24) La grenouille qui veut... [Lire la suite]
05 décembre 2016

Gourmandise légère: cappuccino courgette et cumin, mousse de chèvre et lait ribot, citron et piment

« La gourmandise est un des principaux liens de la société ; c’est elle qui étend graduellement cet esprit de convivialité qui réunit chaque jour les divers états, les fond en un seul tout, anime une conversation, et adoucit les angles de l’inégalité conventionnelle. » Brillat-Savarin, Méditation XI, De la Gourmandise, Physiologie du Goût, 1826 Alors que les fêtes se profilent avec leur cortège d’apéritifs joyeux, de repas partagés et de résolutions solubles dans les bulles des réveillons, on se tourne vers des... [Lire la suite]