21 novembre 2016

Une confiture de lait soyeuse au blé noir pour accueillir Tim le petit cowboy des Monts d'Arrée!

Pour accueillir Tim, un petit cowboy qui a vu le jour au beau milieu du mois d'octobre, une petite confiture de lait au blé noir vanillée, soyeuse, voluptueuse et douce comme une peau de bébé! Une gourmandise gourmande et parfumée pour accueillir une nouvelle petite vie… Que sa maman Myriam, lichouse absolue, appréciera pour lui en compagnie de son papa Sylvain, éleveurs de vaches Black Angus à Saint-Rivoal. Bon sang ne saurait mentir et Tim goûtera peut-être cette petite douceur avant d'avoir chaussé ses premières santiags,... [Lire la suite]

20 novembre 2016

Burgers de thon, cocos de Paimpol et graines de blé noir sous la dictée...

"La dictée est une musique, celle de la voix du maître qui insiste sur les liaisons, celle de la plume qui gratte le papier. Elle donne le rythme, parfois effréné, parfois lancinant, d'un pays sûr de lui, où l'histoire est figée, la géographie magnifiée, la famille idéalisée et surtout l'orthographe réglementée. Pourtant, la dictée est un univers d'hésitation, celle du bon accord, du doublement de consonne et de l'accent bien orienté. La dictée se présente inaltérable, intemporelle, mais elle évolue sans cesse, selon l'air du temps,... [Lire la suite]
16 novembre 2016

Dictées et petits sablés blé noir et chèvre: de bons moments à partager!

Exhumer des manuels de dictées, c'est parler de ce que nous sommes, d'où nous venons et peut-être où nous allons. C'est aussi découvrir quelques pépites littéraires, dictées loufoques, désuètes, drôles même, ou simplement magnifiques. Les lire évoque l'enfance. Le tableau, la tache d'encre, l'angoisse du doublement de consonne ou de l'accord du participe passé, la crainte de la bulle et du redoublement: l'adulte y pense avec émotion et regret, et, même s'il a été un cancre, il en est fier. Les faire, c'est se frotter à la langue... [Lire la suite]
14 novembre 2016

Marmelade de pomelos roses à la badiane pour une lune en périgée sur un ciel étoilé

La Pleine Lune de ce soir sera plus imposante que d'habitude. Ce sera la plus grande depuis celle du 26 janvier 1948, il y a 68 ans ! Techniquement, l'astre sera en périgée-syzygie, c'est-à-dire au point de son orbite elliptique le plus proche de la Terre (périgée) et, en même temps, aligné avec le Soleil et la Terre (syzygie). Et puisque pour Eluard « La terre est bleue comme une orange », un joli pamplemousse rosé comme une lune en périgée et un ciel étoilé de badiane : marmelade de pomelos roses à la badiane.   La... [Lire la suite]
12 novembre 2016

Un velouté pour Popeye: épinards, blettes, pois chiches, citron et cumin!

Les épinards, c'est un mythe en deux temps : d'abord sur le fer, ensuite sur Popeye. Par rapport à beaucoup d'autres produits comme le persil, certains poissons ou viandes, on trouve peu de fer dans les épinards et celui qui s'y trouve est peu assimilable par l'organisme. En effectuant une recherche sur internet, on trouve facilement qu'il s'agirait d'une erreur commise dans les années 30 lors de l'élaboration d'un manuel de nutrition. Une standardiste, en reportant le taux de fer dans les épinards, se serait trompée d'une virgule,... [Lire la suite]
07 novembre 2016

Andouille bretonne et circumnavigation: le rougail z'andouille lève l'ancre!

Si le Couesnon, dans sa folie, a mis le Mont en Normandie, on peut également souligner qu'une autre des particularités de cette modeste rivière serait le Rubicon de l'andouille. Le franchir en direction de l'ouest, c'est pénétrer en terres de Guéméné. En sens inverse, c'est entrer sur celles de Vire. Cette ligne de démarcation imaginaire souligne cependant la notoriété de ces deux appellations dans un secteur riche en andouilles diverses. Chaque province a la sienne : l'andouille savoyarde et la basque, celles du Val-d'Ajol... [Lire la suite]

04 novembre 2016

Les panna cotta au blé noir infusé dans du lait entier de Bretonne pie noir et gelée de pomme à la cannelle: c'est la rentrée!

Et voilà déjà les vacances de Toussaint derrière nous, trop vite passées à creuser les courges, à chasser les korrigans, à baratter aux moulins, à courir le bocage à la recherche de champignons et de châtaignes. La Cantine du Gouezou reprend du service auprès des candidates au concours de recrutement des professeurs des écoles… Avant de plonger toutes griffes et crocs dehors sur les subtilités de l’accord du participe passé ou affronter avec une belle sérénité les affres du théorème de Pythagore, on fond pour un dessert tout en... [Lire la suite]
01 novembre 2016

Un quatre-quarts marbré à la farine de blé noir torréfiée pour septs Saints lichous

Le Tro Breiz invite à vénérer sept saints en leurs évêchés respectifs : Paul Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Tugdual à Tréguier, Brieuc à Saint-Brieuc, Malo à Saint-Malo, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper. On les appelle « les Sept Saints Fondateurs de la Bretagne » parce qu’ils furent, entre le Ve et le VIIe siècle, les premiers évangélisateurs de la terre armoricaine. Deux d’entre eux (Patern et Corentin) sont autochtones. Les cinq autres sont venus du pays de Galles, en Grande Bretagne, avec la vague... [Lire la suite]
30 octobre 2016

Partager sa table avec l'Ankou: boulettes de porc à la butternut et aux épices douces...

« Ceci se passait au temps où les riches n’étaient pas trop fiers et savaient user de leur richesse pour donner quelquefois un peu de bonheur au pauvre monde. En vérité, ceci est passé depuis bien longtemps. Laou ar Braz était le plus grand propriétaire paysan qui fût à Pleyber-Christ. Quand on tuait chez lui soit un cochon, soit une vache, c’était toujours un samedi. Le lendemain, dimanche, Laou venait au bourg, à la messe matinale. La messe terminée, (…) comme on dit, il « montait sur la croix. » — Ça ! disait-il, le plus... [Lire la suite]
30 octobre 2016

Gâteau moelleux à la pulpe de courge, farine de noisette et épices douces pour régaler les âmes désolées et ectoplasmes hululant

 « La Bretagne est avant toute chose le pays de la Mort. Les morts y vivent avec les vivants dans une étroite intimité, ils sont mêlés à leur vie de toutes les heures ; les âmes ne restent point enfermées dans les tombes des cimetières ; elles errent la nuit par les grandes routes et les sentiers déserts ; elles hantent les champs et les landes, pressées comme les brins d’herbe d’une prairie ou les grains de sable de la grève. Elles reviennent aux maisons où habitaient autrefois les corps qu’elles animaient ; elles... [Lire la suite]