Pique-nique et casse-croûte: pour les mangeurs-voyageurs!
16 avril 2018

Naître dans les Monts d'Arrée, crêpes de blé noir, wraps de blé noir au chèvre, au pesto d'ail des ours et herbes fraîches

Naître dans les monts d’Arrée, ce n’est plus –sauf accident- possible aujourd’hui. En dépit de l’avancée notable dans les esprits d'un mouvement qui envisage les naissances affranchies du joug médical, l’immense majorité des bébés d’aujourd’hui voit le jour en milieu médical et donc en ville. Mais cela n’a pas toujours été la norme, on le sait. Jusque dans les années cinquante, naître dans les monts d’Arrée était bien risqué. Les cours d’histoire de la médecine dispensés en faculté de médecine, à l’Université de Bretagne... [Lire la suite]

30 mars 2018

Hot dog des monts d'Arrée: saucisses de boeuf Black Angus, compote d'oignons rosés de Roscoff et ketchup de butternut.

Plusieurs versions de l'histoire de la création du hot dog existent, dont la plupart ne sont que d’aimables récits et d’anecdotiques légendes. Quoiqu’il en soit, au commencement était la saucisse… dont Babyloniens et Chinois se régalaient déjà plus de 1500 ans avant JC et dont Homère fait mention dans "L’Odyssée". Excusez du peu. Puis, le temps s’égrenant, les premiers migrants allemands débarquèrent aux Etats-Unis au XIXème siècle… et dans leurs malles, la Frankfurter, une saucisse surnommée « dog » pour ironiser sur l'origine... [Lire la suite]
06 mars 2018

La mort de Monsieur, faire mourir pour vivre et terrine mod khoz au porc blanc de l'Ouest et aux pommes séchées

« Me’m boa gwelet pevar forc’hol O tansal en eur scudel, Ar re-ze danse magnific, Met ar plas a ao bihannic Baon biel, biel, biel ! baon biel a baon ! » (J’ai vu quatre pourceaux / Danser dans une écuelle / Ceux-dansaient très joliment / Mais la vaisselle était étroite / Bahon biel, biel biel ! bahon biel a bahon !) Comme en témoigne cette impertinente comptine de l’Arrée, en matière de viande, les paysans du Gouezou -et ce jusqu'aux années cinquante voire soixante- n’avaient guère au menu que du porc. Les familles élevaient... [Lire la suite]
23 janvier 2018

Youdig, âmes désolées, terrine de queue de boeuf aux épices douces...

Objet des fantasmes les plus baroques, des légendes les plus singulières et des croyances les plus invraisemblables, le Yeun Elez est tout d’abord une réalité géographique, large dépression située au cœur des Monts d'Arrée, zone marécageuse dont la tourbe a longtemps constitué un maigre mode de chauffage et une importante source de revenus. Une légende venue de l’aube des temps situait au cœur des tourbières un marais d’épouvante, sans fond, le Youdig, l'une des portes des enfers : « On dirait, en été, une steppe sans limites,... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 janvier 2018

Journée mondiale des zones humides sur le toit de ce monde et blinis aux épinards

  « Tout près du lac filtre une source, Entre deux pierres, dans un coin ; Allègrement l'eau prend sa course Comme pour s'en aller bien loin. (…) Ainsi la jeune source jase, Formant cent projets d'avenir ; Comme l'eau qui bout dans un vase, Son flot ne peut se contenir ; » (Théophile Gautier) Les monts d’Arrée sont le château d’eau naturel du Finistère et le berceau d’un bel entrelacs de fleuves côtiers : l’Aulne, l’Elorn, la Penzé, le Queffleut (ou Queffleuth), le Douron, l'Elez, affluent de l'Aulne,... [Lire la suite]
16 janvier 2018

Alexandre Dumas à Morlaix et des tartines artichaut, chèvre et jambon sec...

"Nous fîmes retourner la voiture, et, sans ajouter un mot, nous revînmes tout courant à Saint-Brieuc, puis nous montâmes en wagon en criant : Morlaix ! Quatre heures après, nous y étions. Il faisait nuit close. « Où faut-il conduire monsieur et sa société ? demanda l'omnibus. - Au meilleur hôtel de la ville. » Et l'on nous descendit chez Brossier, hôtel de Provence. Je ne pus m'empêcher de dire à mon hôte que c'était singulière idée de fonder un hôtel de Provence à l'extrémité de la Bretagne. « C'est vrai, Monsieur ; mais... [Lire la suite]

09 octobre 2017

Les petits riens, le bonheur tout simple, une crème de poivron au chorizo et une poignée d'amis...

" Le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages." (Barbey d’Aurevilly) Il est des petits riens qui marquent l’histoire d’une vie, d’un mouvement. Des petits riens que nous mesurons chemin faisant, dans des récits lus ou entendus. Des petits riens qui témoignent d’une présence à l’autre, aux autres. Des petits riens qui ont chacun une saveur bien particulière. Acides, sucrés, salés, ils assaisonnent nos existences et les éclaboussent de grands éclats de vie. Serait-ce ça, le bonheur? Le bonheur des petits... [Lire la suite]
23 août 2017

Pique-nique et tartare fleuri et fruité: tomates ananas, mangue, fleurs fraîches et sauce mangue passion...

 Tous devaient l'un à l'autre une nudité tendre De ciel et d'eau d'air et de sable Tous oubliaient leur apparence Et qu'ils s'étaient promis de ne rien voir qu'eux-mêmes. (La plage, Eluard) Il est encore temps de profiter des plages blondes, des eaux turquoises et des pique-nique plein de fraîcheur dans la touffeur de cette fin d’été. Du soleil dans cet assaisonnement fruité, parfumé et acidulé: réduction de jus d'orange, de passion et de mangue, une touche d'huile d'olive, un voile de fleur de sel de Guérande. ... [Lire la suite]
09 août 2017

Monts d'Arrée, terre de superlatifs: ratatouille en gelée de pioka sur les berges mystérieuses du plus grand lac de Bretagne

Les monts d’Arrée sont -en toute modestie bien entendu- une terre de superlatifs. Au pied du toit de ce monde –c’est-à-dire le Mont Saint-Michel-de-Brasparts et son point culminant de la Bretagne, clocher inclus-, se trouve le plus grand lac de Bretagne, le lac Saint-Michel. C’est un espace d’Histoire… Pourtant très étendu, le lac Saint-Michel n'a recouvert aucun village, aucune habitation. Ici, le paysage était identique à celui alentour, composé de landes et de tourbières. Elles ont eu leur utilité pendant la guerre de 14-18.... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2017

Le cru et le cuit: galette de courgette et tartare de tomates aux herbes fraîches

Pour Claude Lévi-Strauss dans Mythologiques, la « cuisine constitue une forme d’activité humaine véritablement universelle : pas plus qu’il n’existe de société sans langage, il n’en existe aucune qui d’une façon ou d’une autre ne fasse cuire certains au moins de ses aliments.» Activité universelle donc, mais jamais uniforme, car « la cuisine d'une société est un langage dans lequel elle traduit inconsciemment sa structure, à moins que sans le savoir davantage, elle ne se résigne à y dévoiler ses contradictions ». Ce qui signifie... [Lire la suite]