18 juillet 2018

La fée amoureuse, le prince un peu crétin et des fleurs de courgettes farcies au chèvre, à la sauge, au blé noir et au miel

« Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant » murmura Oscar Wilde qui connaissait peut-être l’histoire touchante de cette fée amoureuse… Il était une fois, il y a si longtemps que les parents des arrière grands-parents de vos arrière grands-parents n’étaient pas encore nés, une fée si belle que qui croisait son chemin demeurait heureux jusqu’au point du jour. L’éclat de ses yeux diffusait les lueurs de la lune et sa voix bruissait comme une harpe caressée. Vêtue d’un voile de rivière et coiffée d’un rayon de soleil levant,... [Lire la suite]
Posté par Gouezou à 20:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 avril 2018

Un fils de jardinier, une fille de roi, trois poils de la barbe d'or du diable et une omelette soufflée à l'ail des ours

Kement-man oa d’ann amzer Ma ho devoa dennt ar ier. Ceci se passait du temps Où les poules avaient des dents… Un bien sage, vieux et fécond jardinier servait un puissant roi de l’Arrée qui aimait beaucoup à s’entretenir avec lui des choses du monde et de la vie. Le roi lui dit un jour : - Tu sembles bien sombre, mon fidèle jardinier. Pourtant, je viens d’apprendre que ta femme attend à nouveau un enfant ! - Oui, sire, et je serai bientôt père pour la septième fois, car, comme vous le savez, j’ai déjà six fils qui font mon... [Lire la suite]
02 mars 2017

Gaufres au blé noir et au confit d'oignons rosés de Roscoff: de l'origine des contes à l'origine du monde...

L'origine des contes rejoint l’origine du monde au fond… « Jean-Louis Rolland [conteur breton du pays de Carhaix (1904-1986), ayant appris entre 1919 et 1925, une soixantaine de contes auprès d'Iwan ar Floc'h, un voisin] m’a raconté que le vieux tisserand Iwan ar Floc’h de Treffrin lui avait dit quelle était l’origine des contes. A en croire les anciens, «tous ces contes avaient été inventés par une femme (Jean-Louis Rolland se la représentait évidemment comme une femme de son pays de Carhaix !) qui avait épousé un homme noir... [Lire la suite]
02 juin 2016

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé: un renard, des poules et une crème brûlée aux fleurs de sureau

 Nouvelle tragédie naturaliste au Gouezou avec la disparition des poulettes, fauchées dans la fleur de l’âge par l’infâme goupil. Le renard est appelé "goupil", jusqu'au moment où il prend le nom du célèbre héros du Roman de Renart. Déjà considéré comme un animal fourbe et malfaisant par Aristote, par les fables antiques et par l'Evangile, le renard est au Moyen Âge le symbole de la ruse, de la perfidie et de l'hypocrisie : "Le renard est très fourbe et plein de ruse, et il ne suit jamais un chemin rectiligne. [...] lorsqu'il... [Lire la suite]
30 décembre 2015

Une blanquette de veau aux couleurs du Gouezou

Entre bourrasques, rafales et averses, 2015 s’achève en fanfare avec la tempête Franck et on se retrouve, après avoir affronté les éléments au retour d’une belle randonnée sauvage, auprès du feu, entre amis, autour d’un grand classique de la cuisine bourgeoise, la blanquette de veau. Sans doute mis au point par François Marin, maître d'hôtel chez le maréchal de Soubise et auteur de l'ouvrage: "Les Dons de Comus ou les Délices de la table", en 1739, ce plat, qui navigue entre parquet encaustiqué et nappe à carreaux, apparaît donc au... [Lire la suite]
21 novembre 2015

Un tiramizou au Gouezou: sablé, pomme, caramel et fromage blanc. Un sans faute trop fastoche!

Petite verrine acidulée, soyeuse, fondante et réconfortante, voici le tiramizou, variation joyeuse du Gouezou autour du tiramisu: un petit sablé maison pur beurre imbibé de jus de pomme, une fine couche de compote de pomme, un cœur de caramel beurre salé puis une mousse onctueuse au fromage blanc vanillé. Petit dessert réconfortant de la cantine du Gouezou après une matinée de mathématiques... Après l'effort, donc, le réconfort!   Pour 4 personnes et autant de verrines gourmandes: 300 gr de fromage blanc au lait entier de... [Lire la suite]

17 septembre 2015

Cheesecake pomme rôtie, cannelle de Ceylan et cacao à bord du vapeur à aube...

  Une gravure du “Voyage dans le Finistère” de Cambry témoigne de la présence dans le port de Landerneau, en 1835, d’un bateau à vapeur et de ses roues à aube. En 1864, un an avant la toute première entrée en gare de Landerneau de la première locomotive, le service existait encore et un vapeur quittait Brest chaque jour pour Landerneau suivant un horaire qui variait “suivant la marée”. L’arrivée du train lui vaudra une nouvelle carrière. Visionnaire et novateur, le “vapeur” se lancera en effet dans un tourisme précurseur et... [Lire la suite]
31 août 2015

Litanie des écoliers, potatoes rôties aux noisettes, à la ciboulette et aux gros oeufs du jour!

Litanie des écoliers… "Saint-Anatole, Que légers soient les jours d’école ! Saint Amalfait, Ah ! Que nos devoirs soient bien faits ! Sainte Cordule, N’oubliez ni point ni virgule. Saint Nicodème, Donnez-nous la clef des problèmes Sainte Tirelire, Que Grammaire nous fasse rire ! Saint-Siméon, Allongez les récréations ! Saint Espongien, Effacez tous les mauvais points. Sainte Clémence, Que viennent vite les vacances ! Sainte Marie, Faites qu’elles soient infinies !" Maurice Carême Pour préparer... [Lire la suite]
23 juillet 2015

Poêlée de pommes de terre nouvelles glacées à l'huile d'olive, sauge et romarin pour célébrer les 50 ans du Pardon de Loc Ildut!

Le pardon de Loc-Ildut en Sizun existe certainement depuis des siècles. En 1661, nous savons qu’il avait lieu le dernier dimanche de mai. En 1838, il se tenait le jour de la Fête-Dieu. Interrompu à partir de la Première Guerre mondiale, il renaît très modestement en 1932, à l’initiative des voisins qui se sont mobilisés pour empêcher le démantèlement de la chapelle. Le pardon se limite alors à une modeste messe célébrée le troisième dimanche d’août assez confidentielle car n’attirant guère que les riverains. La véritable... [Lire la suite]
09 mai 2015

Grand prix de l'Arc de Triomphe, belles mécaniques et pâtes fraîches blé noir, foie gras, framboise,lambig et piment.

Que faire de ce week-end mi-fugue, mi-raison? Succomber au charme désuet de la Traction ou rugir avec la Berlinette? Quoiqu'il en soit, ne pas participer samedi et dimanche au cinquième Grand Prix de l'Arc de Triomphe de Sizun –manifestation bisannuelle organisée par  l’Auto Rétro Sport d’Armorique - avec une longue étole de soie façon Isadora Duncan, le temps ne semble pas s'y prêter. S'y rendre solidement chaussé et couvert après avoir dévoré un plat tout en contraste: pâtes fraîches au foie gras, à la framboise, au piment et... [Lire la suite]