26 décembre 2013

Poires Arlequin, Gruyère de grottes, noisettes du Gouezou torréfiées

« La modération est une chose fatale. "Assez" est mauvais comme un repas. "Trop" est bon comme un festin.  » (Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray) Donc, la première salve des festivités, bien négociée, tirée avec panache, laisse le champ à d’autres gourmandises… Les fruits et le fromage permettent d’explorer tous les horizons… Mais pourquoi choisir entre dessert et fromage ? Ici, les deux s’épousent, entre la poire et le fromage. Cette expression date d’avant 1660, du temps où l’on donnait une poire pour se rincer... [Lire la suite]