01 janvier 2019

Odette et Marion, méharistes aux semelles de vent, et une petite salade tiède de lentilles à la butternut rôtie

C’est un magnifique, un authentique, un émouvant coup de foudre qui emporte, à l’aube des sombres années trente, deux vies et lie à jamais le destin de Marcelle, discrète mais déterminée, et celui d’Odette, fantasque et affranchie. Les amours saphiques, si elles ont été tolérées à la fin du XIXème comme une incongruité d’artistes, sont vouées à une discrétion absolue et frappées d’un déni social puissant. On regarde ailleurs.  Sur une page de son agenda, Marcelle dessine, comme une adolescente, un attendrissant cœur... [Lire la suite]